Vatican News
Le logo du voyage du Pape au Japon Le logo du voyage du Pape au Japon 

Le Pape à KTN: « utiliser l’énergie atomique pour la guerre est immoral »

Le Pape se rendra au Japon du 23 au 26 novembre. Il se rendra dans la capitale Tokyo, ainsi qu’à Hiroshima et à Nagasaki, deux villes dévastées par des bombes atomiques en août 1945, lors de la Seconde Guerre mondiale. Dans un entretien accordé récemment à la télévision japonaise KTN, François évoquait ces bombardements "monstrueux" et faisait part de son admiration pour le peuple japonais à quelques semaines de sa visite dans le pays.

Le Pape ressent une «grande admiration» pour le peuple japonais. Il l’a affirmé la semaine dernière lors d’une brève interview accordée à Rome à la chaîne d’information japonaise KTN. Il dit éprouver ce sentiment lorsqu’il lit l’histoire des martyrs chrétiens. Le christianisme fut interdit en 1614. Il est marqué par «la constance de la foi» et «la persévérance avec laquelle ils ont défendu ce en quoi ils croyaient, pour défendre leurs convictions et leur liberté chrétienne».

Dans cet entretien, le Pape évoque un autre martyre «plus humain», les bombardements atomiques d’Hiroshima puis Nagasaki en août 1945, lors de la Seconde Guerre mondiale.

François dit admirer le peuple japonais pour «son soulèvement intérieur», car il est capable de «ressusciter», «toujours tourné vers l’avenir».

Le Pape qui profite de cette occasion pour souligner qu’en larguant la bombe atomique, un acte «monstrueux» avait été commis. Il rappelle qu’«utiliser l’énergie atomique pour la guerre est immoral».

Protéger la vie

Le thème du voyage apostolique au Japon est axé sur la protection de la vie et de la création. «Protéger chaque vie» en est la devise. Une phrase tirée de l'encyclique Laudato Si’ sur la protection de la Maison commune.

L’exhortation est de respecter non seulement la dignité de chaque personne, mais également l’environnement, en particulier dans un pays comme le Japon où la menace nucléaire demeure un problème persistant.

L'utilisation du nucléaire au centre du voyage

Dès son arrivée au Japon, François se rendra à Nagasaki où il prononcera un «message sur les armes nucléaires» avant de rendre hommage aux martyrs de la bombe A.  Lors de son étape à Hiroshima, François participera à «une rencontre de paix». 

Il sera également questions du nucléaire à Tokyo, le lendemain. Le Pape sera aux côtés des «victimes du triple désastre», du séisme et du tsunami survenus le 11 mars 2011 dans le nord-est de l'archipel; une catastrophe naturelle amplifiée par l’accident de la centrale nucléaire de Fukushima.

Lors de ce déplacement apostolique au Japon, le Pape rencontrera les autorités, notamment le Premier ministre et l’empereur. Il ne manquera pas également d’encourager la communauté catholique qui représente moins de 2% de la population. Il rencontrera les évêques, d’anciens prêtres missionnaires et les membres de la Compagnie de Jésus. Depuis 1549, année à laquelle arriva saint François-Xavier dans le pays, les jésuites ont toujours porté un regard privilégié sur le Japon. Le Pape lui-même rêvait de pouvoir être missionnaire dans le pays lorsqu’il était au séminaire. Des problèmes de santé ont décidé autrement de son destin.

02 octobre 2019, 14:05