Vatican News
Panneaux électoraux à Pennes-Mirabeau, près de Marseille Panneaux électoraux à Pennes-Mirabeau, près de Marseille  (AFP or licensors)

L’Église de France encourage à voter aux régionales

Les 20 et 27 juin les Français se rendent aux urnes pour les élections départementales et régionales. Ce double scrutin aux enjeux théoriquement locaux s’apparente plus à une vaste répétition nationale, un an avant la présidentielle et les législatives. L’Église de France, des évêques aux associations, rappelle l’importance de participer au vote pour ne pas affaiblir la démocratie.

Vatican News

«Le désintérêt pour les urnes affaiblit la vie démocratique» souligne dans son éditorial le père André Talbot, de Justice et Paix France. Rappelant les compétences des différentes collectivités territoriales concernées par le vote de ce dimanche et de dimanche prochain, il affirme que «l’animation de cette échéance démocratique est aussi une manière de résister au centralisme et à une personnalisation excessive de l’action politique».

Mgr Luc Ravel, archevêque de Strasbourg, invite ainsi les chrétiens à se rendre aux urnes car «le vote est un droit et un devoir» pour eux. «S’abstenir de l’exercer serait dès lors manquer à ce devoir et mettre en danger la démocratie». «Le vote doit se faire selon sa conscience et non selon ses émotions du moment, influencées par l’actualité ou la rumeur. Le chrétien doit prendre le temps de s’interroger, y compris dans sa prière» prévient-il. Voter, explique Mgr Jacolin, évêque de Luçon, c’est «participer au choix du bien commun», «porter le souci des générations à venir», et «exprimer notre amour pour notre territoire».

Bien commun et réfugiés

Pour éclairer le vote aux départementales et régionales, Mgr Dollmann, archevêque de Cambrai, invite les chrétiens à interpeller les candidats pour «maintenir le lien entre respect inconditionnel de la vie, aide aux personnes étrangères et démunies et sauvegarde de la création». Le diocèse de Besançon souligne que le premier tour des élections coïncident avec la Journée mondiale du réfugié et que «la question de l’accueil des migrants et des réfugiés est bien présente dans ces élections». Il invite à ne pas la négliger à l’échelle locale et à «consulter avec attention les programmes des différents candidats afin de connaître leur position sur ce point».

Du côté des associations catholiques, il y a le même souci de lutter contre l’abstention et de favoriser la participation aux scrutins. L’Action Catholique Ouvrière (ACO) de Reims insiste, en outre, sur le fait que «notre foi nous engage à voter mais a également à voter pour celles et ceux qui font de la lutte contre toute atteinte à la dignité, leur priorité : lutte contre la pauvreté, lutte contre l’exclusion, lutte contre toute discrimination, lutte contre le mal-logement.»

La JOC, la Jeunesse ouvrière chrétienne, estime quant à elle que «c’est le bon moment pour se mobiliser et protéger» la «représentation des jeunes et des personnes en situation de précarité qu’on attaque de toutes parts».

19 juin 2021, 11:16