Vatican News
Un manifestant à Santiago le 20 décembre. Un manifestant à Santiago le 20 décembre.  (AFP or licensors)

Au Chili, vivre les célébrations de Noël aux côtés des plus démunis

C’est dans un contexte extrêmement tendu que les catholiques chiliens s’apprêtent à célébrer Noël. Le pays connait depuis le 18 octobre dernier, une profonde crise sociale, la plus grave depuis la fin de la dictature. Romain de Chateauvieux, fondateur de Misericordia, témoigne du contexte actuel dans ce temps de l’Avent.

Entretien réalisé par Hélène Destombes-Cité du Vatican 

Depuis deux mois, les manifestations au Chili contre les inégalités persistantes, ont été violemment réprimées. 24 personnes sont mortes depuis le début du soulèvement populaire et l’ONU dénonce «de multiples violations des droits humains». C’est une hausse du prix du ticket de métro dans la capitale Santiago qui a déclenché l’ire de la population. Malgré la suspension de la mesure, le mouvement s'est amplifié entrainant le pays dans une spirale de violence. 

Message d’espérance des évêques chiliens 

Dans la perspective des fêtes de Noël, la Conférence épiscopale du Chili a adressé le 19 décembre un message au peuple chilien. Un texte intitulé: « En Jésus renaissent la justice, la paix et l’espérance». Les évêques rappellent que la nuit de Noël sera différente car une «clameur populaire s’est levée partout dans le pays» réclamant «qu’il n’y ait plus d’abus et que disparaisse la scandaleuse inégalité économique et sociale».

Les évêques soulignent que la population aspire à de nombreux changements économiques, sociaux et politiques y compris concernant une «nouvelle Constitution ainsi que de nouvelles lois». Et reconnaissant que la période est «difficile et douloureuse» ils rappellent qu’à Noël, fête de justice, de paix et d’espérance, ni la violence ni les ténèbres ne finissent par triompher mais la paix de Dieu. «L’amour triomphe toujours et le Seigneur ne déçoit jamais» concluent-ils. 

L’Avent avec Misericordia proche des plus petits

Depuis la banlieue de Santiago, un couple, Romain et Rena de Chateauvieux, entouré de leurs 5 enfants, vit ces récents évènements auprès des plus pauvres. Ils ont choisi de s’installer à Pincoya, l’un des quartiers les plus marginalisés de la capitale chilienne. Leur association Misericordia International qu’ils ont créée en réponse à une phrase du Pape François «La Miséricorde change le monde, elle le rend plus juste et moins froid» vient en aide aux plus démunis et tente de faire renaître l’Espérance dans le cœur de ceux qui souffrent, et affrontent la pauvreté, la violence et la drogue.

Romain de Chateauvieux, au Chili depuis 6 ans, nous explique de quelle manière se préparent les fêtes de Noël dans ce climat difficile 

Entretien avec Romain de Chateauvieux
21 décembre 2019, 08:11