Vatican News
(Photo d'illustration) (Photo d'illustration)  

Irlande: l'appel des évêques pour le dimanche de la Parole de Dieu

S’ouvrir aux Saintes Écritures: c’est, en résumé, la suggestion de Mgr Dermot Farrell, évêque d'Ossory, en Irlande, qu’il développe dans une lettre pastorale publiée en vue du dimanche de la Parole de Dieu. L’on trouve «consolation et réconfort» dans les Écritures, surtout au moment des difficultés, y assure l’évêque.

Instituée par le Pape François avec le Motu proprio «Aperuit illis» du 30 septembre 2019, cette journée, célébrée le troisième dimanche du temps ordinaire, - le 26 janvier cette année-,  est consacrée à la célébration, à l'étude et à la diffusion de la Parole de Dieu.

À travers les Écritures, le Seigneur continue de frapper à la porte de nos cœurs

Le texte de Monseigneur Farrell, publié sur le site de la Conférence épiscopale irlandaise, évoque tout d’abord les paroles de Saint Jérôme: «ignorer les Écritures, c’est ignorer le Christ». «Ces paroles résonnent encore aujourd'hui, souligne l’évêque; à travers les Écritures, le Seigneur continue à nous parler et à frapper à la porte de nos cœurs et de nos esprits; si nous l'écoutons, alors il entrera dans nos vies et restera avec nous». La Bible, en effet, «n'est pas l'apanage de quelques-uns, mais elle appartient à tous; c'est le livre du peuple de Dieu» qui doit être écouté, médité et prié pour que «la personne et la mission du Christ» puissent être comprises.

«Consolation et réconfort» dans les moments difficiles

Les Écritures, ajoute encore Mgr Farrell, mettent les fidèles au défi de «vivre une vie digne de l'appel à être disciples de Jésus», elles «exigent leur réponse» afin que «la Parole de Dieu ne revienne pas vide, mais qu'elle remplisse l'objectif voulu par le Seigneur». Nous sommes donc «appelés à écouter attentivement le Verbum Domini, à lui prêter attention, à lui permettre de nourrir notre vie et à nous inspirer pour vivre l'appel du Christ dans notre vie quotidienne». Mgr Farrell rappelle également que les Écritures procurent «consolation et réconfort» dans les moments difficiles car elles contiennent «des paroles d'espérance».

Incarner la Parole de Dieu dans la vie quotidienne

«L'Écriture Sainte est au cœur de tout ce que fait l'Église», écrit l'évêque d'Ossory, «elle nous aide à comprendre le monde et donne forme à la vision que nous en avons ; elle nous enseigne comment vivre et entrer en relation les uns avec les autres ; elle nous met constamment au défi d'incarner le Verbe de Dieu dans notre vie quotidienne». Et c'est par elle que le Seigneur «parle à son peuple, lui montrant la voie à suivre pour que l'Évangile du salut atteigne tout le monde».

Suggestions pour célébrer le dimanche de la Parole de Dieu

Enfin, Mgr Farrell offre quelques suggestions pratiques pour célébrer comme il se doit le dimanche de la Parole, notamment la récitation des psaumes, qui sont en réalité les mêmes mots utilisés par Jésus dans ses prières quotidiennes; l'encouragement de la formation de volontaires, en particulier de jeunes se préparant à la première communion ou à la confirmation, pour la proclamation de la Parole de Dieu pendant la messe.

L'importance de la Lectio Divina

La pratique de la Lectio Divina est centrale et doit être explicitée par trois actions: écouter attentivement chaque mot de l'Écriture, car «Dieu nous apprend à l'écouter, à le chercher en silence. Il ne nous saisit pas, mais nous invite doucement et de plus en plus profondément à sa présence» ; à méditer «dans le calme de son cœur» sur la parole ou la phrase qui nous a le plus touchés, car c'est précisément cette «réflexion intérieure qui nous ouvre au dialogue avec Dieu». Enfin, la troisième action suggérée est de prier pour offrir à Dieu «ce que nous avons trouvé dans nos cœurs», qui représente «le vrai don que seul chacun de nous peut donner». Et l'évêque d'Ossory de souligner que la pratique de la Lectio Divina ne doit pas être comprise comme la simple «exécution d'une tâche avec un objectif spécifique», mais qu'il faut comprendre que «prier la Parole de Dieu n'a pas d'autre but que celui d'être en présence de Dieu», car «la Bible n'est pas seulement destinée à nous informer sur Dieu, mais aussi à nous transformer selon le Christ». À une époque où l'on se plait à parler de «post-vérité» et où les «fausses nouvelles» sont légion, «la Parole de Dieu est vivante et vivifiante et demeure à jamais». 

22 janvier 2020, 16:05