Recherche

Vatican News
Des volontaires de Caritas Croatie apportent de la nourriture aux populations des zones rurales Des volontaires de Caritas Croatie apportent de la nourriture aux populations des zones rurales 

Croatie: Caritas Internationalis lance un appel d'urgence pour le logement

Le pays balkanique a été frappé par un tremblement de terre le 29 décembre; Caritas Croatie a besoin de soutien pour pouvoir aider à son tour la population, surtout celle se trouvant dans les zones rurales.

Debora Donnini - Cité du Vatican

Le répliques de l’important séisme du 29 décembre continuent encore, dix jours après. Une nouvelle secousse de magnitude 3,8 a ainsi été enregistrée hier dans la région de Petrinja, une ville qui, avec 7 morts, une trentaine de blessés et des dégâts matériels conséquents, a particulièrement souffert du récent tremblement de terre, le plus fort enregistré dans la région depuis 140 ans.

Les autorités ont décidé de fermer le centre de la ville pour des raisons de sécurité, par crainte d'éventuels nouveaux effondrements.

Le projet Caritas

Caritas Internationalis lance un appel de 880 000 euros pour permettre à Caritas Croatie de fournir des logements aux personnes touchées par le séisme et de leur assurer des conditions de vie décentes. «Les gens vivent dans un état constant de peur et de stress. Le tremblement de terre a touché une vaste zone d'environ 2 000 kilomètres carrés», explique Suzana Borko, directrice adjointe de Caritas Croatie. Plus de deux cents bénévoles de l'organisation continuent à distribuer de la nourriture et des kits d'hygiène tandis que des plans à long terme sont en cours d'élaboration. 

Le projet de Caritas, d'une durée de huit mois, aidera dans un premier temps environ 200 familles en leur fournissant des logements préfabriqués ainsi qu’une aide financière et technique. De nombreuses personnes touchées dans les zones rurales préfèrent en effet rester près de leurs cultures et de leur bétail, et dorment donc dans des granges, dans leur voiture ou dans les décombres de leur habitation. L'intention de Caritas Croatie est donc de les aider à reconstruire leurs maisons et leurs communautés afin de pouvoir vivre dignement et en sécurité.

Près de 90 % des maisons des villages situés entre Petrinja et Glina ont été endommagées. Un nouveau défi consiste à examiner les habitations après chaque séisme, afin de s’assurer qu’elles demeurent habitables.

Les signes d'espoir sont réels, malgré les difficultés. «La grande solidarité manifestée dans notre pays est vraiment miraculeuse. De nombreuses personnes envoient de la nourriture, des vêtements et des matériaux de construction dans les zones touchées», témoigne ainsi Suzana Borko.

La visite du nonce apostolique

Le nonce apostolique en Croatie, Mgr Giorgio Lingua, accompagné de Mgr Vlado Košic l'évêque de Sisak, -diocèse le plus touché par le tremblement de terre-, a visité les zones touchées par le séisme, rencontré les volontaires et le directeur de la Caritas, le père Fabian Svalin, définissant leur engagement comme «un signe d'espoir qui aide à comprendre qu'à la racine de l'homme il y a toujours le bien». Au cours de leur déplacement, le nonce et l'évêque se sont également rendus dans la zone de la cathédrale détruite de Sisak. Pour sa part, Mgr Košić a remercié le Saint-Siège et son représentant pour «leur proximité envers notre peuple et notre diocèse, ainsi que pour l'aide spirituelle et matérielle qui arrive du monde entier à la demande du Saint-Père». 

 

08 janvier 2021, 15:27