Recherche

Vatican News
Une infirmière dans un hôpital londonien Une infirmière dans un hôpital londonien   (Copyright 2020 The Associated Press. All rights reserved)

Vatican: lancement d’une campagne de vaccination contre la Covid-19

La campagne de vaccination contre le coronavirus commencera au cours des premiers mois de l’année 2021 dans l’État de la Cité du Vatican.

Massimiliano Menichetti – Cité du Vatican

Il devrait être bientôt possible de se faire vacciner contre la Covid-19 au Vatican. Les premiers mois de 2021 sont envisagés. Le plan de vaccination, lancé par le Fonds d’Assistance Sanitaire (FAS) et la Direction santé et hygiène du Gouvernorat, concernera les citoyens de l’État de la Cité du Vatican, les employés du Saint-Siège, mais aussi les membres de leur famille bénéficiant de l’aide du FAS. Pour l'instant, il est recommandé de ne pas vacciner les enfants de moins de 18 ans, mais d'évaluer cette possibilité selon la présence de pathologies particulières.  Les administrations de l'État de la Cité du Vatican et du Saint-Siège seront sensibilisées au fait que le vaccin ne vise pas seulement à protéger la santé de leurs propres employés, mais aussi celle des autres personnes. Le professeur Andrea Arcangeli, nouveau directeur de la Direction santé et hygiène du Gouvernorat de l'État de la Cité du Vatican, nous explique les raisons de ce choix:

 

«Nous pensons qu'il est très important, y compris dans notre petite communauté, qu’une campagne de vaccination contre le virus responsable de la Covid- 19 soit lancée dès que possible. En effet, seule une immunisation généralisée et capillaire de la population permettra d'obtenir de réels avantages en termes de santé publique pour juguler la pandémie. Il est donc de notre devoir d'offrir à tous les résidents, aux employés et à leurs familles la possibilité d'être vaccinés contre cette terrible maladie.

Quel vaccin a été choisi et pourquoi? D'autres seront-ils utilisés?

Le choix a été fait de commencer par le vaccin produit par la société pharmaceutique Pfizer, le premier à être introduit pour un usage clinique, et dont l'efficacité a été démontrée à 95%. Ce vaccin est actuellement le seul pour lequel l'approbation des autorités sanitaires européennes et américaines est en attente. Comme on le sait, la campagne de vaccination avec ce produit a déjà commencé en Angleterre. Par la suite, d'autres vaccins produits selon des méthodes différentes peuvent être introduits après évaluation de leur efficacité et de leur totale sécurité.

Ces derniers mois, le vaccin contre la Covid-19 a fait l'objet d'un vaste débat: d'une part, nous avons assisté à une course contre le temps qui a engagé toute la communauté internationale, d'autre part, il y a de nombreux sceptiques et des craintes. Les vaccins sont-ils sûrs?

Il est compréhensible que l'on puisse avoir certaines craintes pour un vaccin qui a été développé en si peu de temps, mais des tests de sécurité très rigoureux ont été effectués, et il existe des garanties fournies par les autorités sanitaires mondiales qui mènent des études très rigoureuses avant d'accorder l'autorisation de mise sur le marché. En outre, il faut tenir compte du fait que tous les vaccins peuvent provoquer des effets secondaires, qui se limitent généralement à des réactions locales (elles consistent essentiellement en une douleur et un gonflement au point d'injection). Dans certains cas, de la fièvre et des maux de tête peuvent également survenir. Ces effets indésirables possibles ont eux aussi  été observés après l'injection du vaccin contre la Covid-19.

Au Vatican, la vaccination n'est pas recommandée pour les enfants de moins de 18 ans, et au Royaume-Uni, où la campagne à grande échelle a débuté, les autorités sanitaires ont déconseillé l'administration du vaccin, du moins à court terme, aux personnes souffrant de longue date d'allergies importantes...

En ce qui concerne la vaccination des moins de 18 ans, aucune étude n'a encore été réalisée qui inclue cette tranche d'âge; ils n'ont donc pas été inclus dans le calendrier de vaccination. Pour les personnes allergiques, il est toujours conseillé de suivre une évaluation médicale avant de se soumettre à tout type de vaccination».

12 décembre 2020, 08:27