Recherche

Vatican News
Mgr Vincenzo Zani, Secrétaire de la Congrégation pour l'Éducation catholique, ici lors d'un déplacement au Rwanda en 2018. Mgr Vincenzo Zani, Secrétaire de la Congrégation pour l'Éducation catholique, ici lors d'un déplacement au Rwanda en 2018. 

Mgr Zani: les écoles catholiques sont des laboratoires de dialogue

Mgr Vincenzo Zani œuvre depuis près de deux ans au «Pacte éducatif mondial» présenté par le Pape François jeudi 15 octobre. Le Secrétaire de la Congrégation pour l’Éducation catholique décrypte à Vatican News la finalité de ce pacte, ainsi que le rôle encore plus précurseur qu’il confère aux établissements scolaires et universitaires catholiques.

Delphine Allaire – Cité du Vatican

Un Pacte éducatif mondial qui engage l’enseignement catholique, et au-delà, qui engage tous les domaines concernés par la sphère éducative, comme la science, la culture, le sport ou les médias. Le Souverain pontife argentin en a présenté jeudi dans un message vidéo les sept points transversaux: dignité de la personne, écoute des enfants, généralisation de l’instruction des petites filles, importance de la famille, éducation à l’accueil, autre appréhension des enjeux économiques et politiques, et sauvegarde de la Création; le tout de manière «subsidiaire, polyédrique et solidaire», selon la méthode François.

Un Pacte pour surmonter les fractures existantes

«C’est une vision universelle d’espérance que le Pape nous propose», relève Mgr Zani, précisant que nombre de juifs et musulmans avaient expressément demandé au Saint-Père «ce signe d’ouverture» en matière éducative.  

La finalité du Pape est donc, d’après l’analyse du secrétaire de la Congrégation vaticane en charge de l’Éducation, de «surmonter les fractures de la vie personnelle et sociale» des élèves; autrement dit, «de passer d’une culture égocentrique et individualiste à une culture de l’inclusion et de la relation», «non de l’écart». L’objectif étant de «créer et construire» un «village de l’éducation», a toujours prôné l’évêque de Rome, dans ses divers écrits, du Document sur la Fraternité humaine d’Abu Dhabi à Laudato Si’, sans oublier Fratelli Tutti. Ces grands textes du Pape renferment tous en leur sein les prémisses du Pacte éducatif.

La vocation des écoles catholiques dans le monde

Pour aboutir à ce Pacte éducatif mondial, scellé avec bien des institutions internationales au premier rang desquelles l’Unesco, la Congrégation pour l’Éducation catholique a consulté tous azimuts durant deux ans, par le biais d’une quinzaine de séminaires d’études et congrès internationaux portant sur l’éducation.

Ainsi fort de ses 220 000 écoles et universités fréquentées par 62 millions d’élèves et étudiants dans le monde – dont 35% ne sont pas chrétiens-, l’Enseignement catholique a une mission bien particulière: être un «laboratoire de dialogue», incarner à l’image de ce Pacte éducatif «un projet fondé sur la vision chrétienne et les valeurs de la Révélation, tout en étant ouvert à tous», précise Mgr Vincenzo Zani, citant le Successeur de Pierre: «L’éducation est l’une des voies les plus efficaces pour humaniser le monde et l’histoire».

16 octobre 2020, 16:45