Recherche

Vatican News
Audience du Pape à la fondation Populorum Progressio (Archives 2017) Audience du Pape à la fondation Populorum Progressio (Archives 2017)  (Vatican Media)

Covid: la Fondation Populorum Progressio s'engage dans le financement de projets

A l’aune de la crise sanitaire et de ses conséquences économiques, la fondation Populorum Progressio a décidé d’appuyer plus d’une centaine de projets de développement en Amérique latine et dans les Caraïbes.

La pandémie de Covid-19 n’a pas empêché la tenue de la réunion annuelle du conseil d’administration de la fondation Populorum Progressio (du nom de l'encylique de Paul VI sur le développement, publiée en 1967), qui s'est tenue les 29 et 30 juillet. Au regard des conséquences de la pandémie, il a été décidé de soutenir 138 projets de développement social qui visent à atténuer les effets de cette crise à court et moyen terme. Trente autres projets d’aide alimentaire, déjà opérationnels, ont déjà été approuvés par le conseil d'administration en juin. Au total, ce sont donc 168 projets qui seront appuyés ; ceux-ci impliquent 23 pays d'Amérique latine et des Caraïbes, régions parmi les plus touchées par le coronavirus.

Le soutien à ces projets se fait dans le cadre de la collaboration entre la Fondation et la commission vaticane dédiée au Covid-19 ; chapeautée par le Dicastère pour le service du développement humain intégral, elle a été établie par le Souverain Pontife en avril dernier, afin d’exprimer la sollicitude de l’Église pour toute la famille humaine, frappée par la pandémie.

Transformer la peur en espérance

Le président de la Fondation, le cardinal Peter K.A. Turkson, qui est aussi le préfet du Dicastère pour le service du développement humain intégral, est intervenu lors de la réunion pour remercier et encourager ses membres à continuer de travailler avec dévouement et enthousiasme au nom de ceux qui ont besoin de son soutien dans cette situation difficile. Mgr Bruno-Marie Duffè, secrétaire du même dicastère, y a également participé. Dans son message, il a souligné qu'il ne s'agit pas «de se préparer à l'avenir, mais de préparer l'avenir», que «la charité de l'Église doit être un témoignage de foi et d'espérance et (que) la solidarité doit nous aider à transformer la peur en espérance».

Comme de coutume, des représentants du Comité pour les interventions caritatives en faveur du Tiers-Monde de la Conférence épiscopale italienne, qui finance la plupart des projets approuvés, ont participé activement à cette réunion annuelle. De même, les délégués de Cross Catholic Outreach, une organisation caritative américaine qui en finance un nombre important depuis 2018, étaient présents.

Face à cette crise d'ampleur mondiale, ces projets se veulent un signe tangible de la charité du Pape, ainsi qu'un appel à tous les chrétiens et les personnes de bonne volonté à pratiquer toujours mieux la vertu de charité et de solidarité, en veillant à ce que, durant cette pandémie, «personne ne reste en arrière».

04 août 2020, 14:05