Recherche

Vatican News
Saint Jean-Marie Vianney, le curé d'Ars, célébré le 4 août. Saint Jean-Marie Vianney, le curé d'Ars, célébré le 4 août.  

Cardinal Parolin: «La figure du curé d’Ars reste exemplaire pour tous»

Le Secrétaire d'Etat du Saint-Siège a célébré ce mardi une messe au sanctuaire d'Ars, pour célébrer la mémoire de Saint Jean-Marie Vianney, que l'Église fête le 4 août. Dans son homélie, le cardinal a rappelé combien la figure du curé d'Ars était toujours un modèle de vocation pour tous les prêtres.

Vatican News 

Le cardinal Pietro Parolin a célébré ce mardi matin la messe au sanctuaire d'Ars à l'occasion de la fête de Saint Jean-Marie Vianney, saint patron des curés. Au cours de son homélie, le cardinal est revenu longuement sur le modèle de sainteté que représente le curé d'Ars pour tous ceux qui ont reçu la vocation sacerdotale. 

«C’est avec beaucoup d’émotions que je rends grâce au Seigneur qui, en cette année, la quarantième de mon ordination presbytérale, me donne aujourd’hui la grâce de faire cette visite et de célébrer en ces lieux de vie et d’activité pastorale de celui que le Pape Benoît XVI a défini en 2010 comme "modèle du ministère sacerdotal dans notre monde"» a d'abord souligné le cardinal Parolin. Il a rappelé la lettre que le Pape François avait écrite il y a un an aux prêtres du monde entier, à l'occasion du 160 ème anniversaire de la naissance du saint. Le Pape revenait sur la mission de ces prêtres qui s'exerce parfois dans la lassitude ou les difficultés, mais qui malgré tous les défis, écrivent «les pages les plus belles de la vie sacerdotale». 

«Illuminés par ces paroles, nous voulons, nous aussi, avoir comme première intention de prière les prêtres et les vocations sacerdotales que tous nous confions à l’intercession particulière du Saint Curé d’Ars» a souligné le cardinal Parolin.

Le prophète-sentinelle

Commentant la première lecture tirée du livre d’Ezéchiel, le cardinal italien a mis en avant la figure de «prophète-sentinelle». Une fonction qui «est loin d’être seulement un charisme du passé ; c’est un charisme pour aujourd’hui et pour toujours. Ce fut la vocation du Saint Curé d’Ars : il vécut et travailla dans cette paroisse comme un authentique prophète-guetteur!»

Saint Jean-Marie Vianney fut «le «haut-parleur, la voix retentissante de Dieu Lui-même, en menant une vie consumée dans une fidélité et une cohérence totales»  a-t-il aussi souligné.

L’Évangile de Saint Matthieu (Mt, 9, 35-10,1) où Jésus parcoure les villes et les synagogues pour enseigner les foules résonne avec la vie du curé d’Ars, a ensuite expliqué le cardinal Parolin. «L’un et l’autre, Notre Seigneur Jésus Christ et, à sa suite, Saint Jean-Marie Vianney, se rendirent compte que "la moisson est abondante et les ouvriers sont peu nombreux"».

Un exemple pour les vocations

«Saint Jean-Marie Vianney non seulement participa au pouvoir thaumaturgique du Seigneur, en soignant et guérissant complètement les personnes, mais, grâce à son exemple durant la vie, et par son intercession aujourd’hui, sont nées et naissent de nouvelles vocations au ministère sacerdotal.»

Le cardinal Parolin a rappelé combien certaines figures de prêtres pouvaient être dévoyées par le scandale, mais que la figure du pasteur fidèle et dédié à sa mission ne saurait disparaître derrière ces mauvais exemples : «Sans volonté aucune de nier les dommages causés par le comportement dévoyé de certains prêtres, le Pape a voulu mettre en lumière, surtout, le bon exemple du plus grand nombre des prêtres, qui, de manière constante et transparente, se consacrent entièrement au bien des autres»,  a-t-il souligné, faisant de nouveau référence à la Lettre du Pape François de l’an dernier.

«Ne nous laissons pas prendre par le découragement, chers frères évêques et prêtres, et n’oublions jamais que notre vocation est un don gratuit du Seigneur» a encore souligné le cardinal-Secrétaire d’Etat.

Les moments lumineux de la vie de prêtre

Le cardinal Parolin a rappelé que le Pape «nous invite à revenir toujours aux moments lumineux de notre marche à la suite du Seigneur, afin de consacrer toute notre vie à son service et au service de nos frères et sœurs, avec nos dons et nos talents, avec nos faiblesses et notre pauvreté».

La figure du saint Curé d’Ars est toujours «de grande actualité» car «en ces moments difficiles, elle nous enseigne à transmettre la joie et l’espérance par le témoignage de notre vie personnelle

Saint Jean-Marie Vianney reste l’exemple d’un prêtre «qui se fait proche de tous avec tendresse et ne rejette pas ceux qui sont blessées dans leur existence et pécheurs dans leur vie spirituelle!» a-t-il poursuivi, invitant à suivre sa figure, sans se laisser séduire «par les pièges et les stratagèmes du démon», à savoir l’acédie, «cette douce tristesse qui paralyse l’esprit et l’empêche de persévérer dans la prière et dans la mission».

Exemple de sainteté pour les prêtres et pour le monde, «le Curé d’Ars nous enseigne que l’union personnelle intime avec le Christ aide à conformer nos désirs à la volonté de Dieu, nous comble de joie et de bonheur, nous aide à être sel et lumière du monde» a conclu le cardinal Parolin.   

04 août 2020, 09:59