Recherche

Vatican News
Des religieuses participent à une distribution de nourriture à Laurel (Maryland, USA), le 29 mai 2020 Des religieuses participent à une distribution de nourriture à Laurel (Maryland, USA), le 29 mai 2020  (2020 Getty Images)

Avec les Églises locales, le Vatican réfléchit à la période de l’après-pandémie

Ce 9 juin s’est tenue à Rome une réunion du Dicastère pour le service du développement humain intégral avec les médias du Vatican. Le thème central concernait la manière dont les Églises locales se préparent à la période de l’après-pandémie. Des responsables du Dicastère et le secrétaire général de Caritas Internationalis étaient présents.

Emanuela Campanile - Cité du Vatican

Partager l'information mais aussi «préparer une pensée commune» pour construire l'avenir, après la pandémie de coronavirus. Formuler un thème-clé qui puisse être partagé avec toute l'humanité, en partant du principe que «tout est lié», comme le soutient le pape François. Ces objectifs mettent l'Église au premier plan à travers le travail du Dicastère pour le service du développement humain intégral (DSDHI) et la Commission Covid-19 du Vatican, établie ad hoc par le Saint-Père. À la réunion de ce mardi étaient présents les principaux responsables du Dicastère, et bien sûr son préfet, le cardinal Peter Turkson, son sous-secrétaire, Mgr Segundo Tejado Muñoz, des membres des médias du Vatican, ainsi qu’Aloysius John, secrétaire général de Caritas Internationalis.

Trois objectifs fondamentaux

La pandémie est un événement mondial qui a bouleversé l'équilibre déjà précaire d'un échiquier international très fragile, impliquant toutes les réalités et tous les secteurs. À partir de ce scénario, l'Église se sent davantage interpellée, a-t-il été constaté: elle doit agir sur les cinq continents par une action aussi capillaire que possible et capable d'atteindre les réalités les plus pauvres. L’action de la Caritas est en cela fondamentale. Aux côtés des Églises locales, elle doit sans cesse promouvoir des projets d'aide. Le premier objectif est de restaurer la dignité en fournissant de la nourriture et des prestations de santé, ainsi que du savon. Ensuite, elle doit transmettre les informations nécessaires pour tenter de contenir le virus. L'horizon à regarder, et en même temps le lien à renforcer, est celui de la fraternité. Le sentiment d'appartenance à une seule famille humaine, qui permet un engagement collectif autant qu'un engagement personnel, est essentiel.

Sur les traces de Benoît XVI

«J'ai trouvé un lien entre Benoît XVI et le Pape François, a expliqué le cardinal Turkson. Benoît, dans son discours sur l'espérance, dit que parler d'espérance signifie parler de l'avenir, et on ne peut pas parler de l'avenir sans parler de Dieu», ce qui conduit inévitablement à parler de l'Homme. C'est à partir de ce préliminaire que se déploie l'action des Églises locales et de leurs Caritas respectives sur les 5 continents. Dignité, information et fraternité.

La Commission COVID-19 du Vatican

Le 20 mars 2020, le Pape François a demandé au DSDHI de créer une Commission, en collaboration avec d'autres Dicastères de la Curie romaine et d'autres institutions, pour exprimer la préoccupation et l'amour de l'Église pour toute la famille humaine face à la pandémie COVID-19, notamment par l'analyse et la réflexion sur les défis socio-économiques et culturels du futur et la proposition de lignes directrices pour y faire face. Son travail est actuellement en cours. 

09 juin 2020, 18:10