Recherche

Vatican News
Le Palais apostolique, le 7 juin 2020 Le Palais apostolique, le 7 juin 2020  (Vatican Media)

Nomination de deux femmes à l’AIF et à la Bibliothèque apostolique

Vendredi 12 juin, le Pape François a nommé deux Italiennes au sein de structures vaticanes: Antonella Sciarrone Alibrandi comme membre du conseil d’administration de l'Autorité d'Information Financière (AIF), et Raffaella Vincenti comme chef de section à la Bibliothèque du Vatican.

Vatican News

Elle rejoint désormais le conseil d’administration de l’AIF. Née à Milan le 2 mai 1965, Antonella Sciarrone Alibrandi a obtenu sa licence en droit en 1987. Actuellement vice-recteur de l’Université du Sacré-Cœur à Milan (Italie), elle est aussi professeur de droit économique à la faculté des sciences bancaires, financières et des assurances de l'Université catholique, elle est membre du barreau de Milan, présidente de l'Association des professeurs de droit économique et membre de l'Union des juristes catholiques. Elle a mené des recherches financées par le ministère italien des universités et de la recherche et par l'Union européenne, s’intéressant notamment à la gouvernance des marchés dans l'UE, au commerce équitable en tant que nouveau modèle de coopération internationale, à la numérisation des processus d'intermédiation financière, à la réglementation en matière de protection des données personnelles. Elle est membre, entre autres, du conseil académique de l'Institut bancaire européen et du comité technique scientifique de l'Association pour le développement des études bancaires et boursières. Entre autres rôles éditoriaux, elle est responsable de la rédaction du magazine "Banca Borsa e Titoli di Credito".

La professeur italienne a exprimé sa profonde gratitude au Pape, selon une déclaration de l'Université du Sacré-Cœur rapportant sa première réaction après la nouvelle de sa nomination au sein de l'Autorité établie par Benoît XVI en 2010. «Je vais remplir avec le plus grand engagement et une responsabilité absolue le rôle délicat auquel j'ai été appelée, dans un esprit de service pour le bien de l'Église universelle», a-t-elle assurée.

Les missions de la AIF

L'Autorité de renseignement financier est l'institution compétente du Saint-Siège/État de la Cité du Vatican pour la lutte contre le blanchiment de capitaux et le financement du terrorisme. À ce titre, elle exerce les fonctions de renseignement financier et de surveillance tant à des fins prudentielles qu'à des fins de prévention et de lutte contre le blanchiment de capitaux et le financement du terrorisme. Créée par Benoît XVI en 2010, l’AIF a vu son mandat institutionnel consolidé avec le Pape François. Au niveau international, l’AIF a été admise en 2013 au sein du Groupe Egmont, le forum mondial qui réunit actuellement les cellules de renseignement financier de 152 pays et juridictions, et dans le cadre duquel sont partagées les règles et bonnes pratiques en matière de collaboration internationale et d'échange d'informations.

Nomination à la Bibliothèque Apostolique

Le Pape a également nommé Raffaella Vincenti, chef de service à la Bibliothèque du Vatican. Elle était jusque-là secrétaire au sein de la même institution.

La Bibliothèque du Vatican a été fondée il y a plus de cinq cents ans en tant que "scrinium" des Papes, et a été ouverte aux chercheurs dès ses débuts. Elle abrite plus de 80 000 manuscrits, qui constituent le noyau autour duquel se sont développés au fil du temps les collections imprimées - plus d'un million et demi de volumes, dont un peu moins de 9 000 incunables - et les considérables collections d'archives, avec plus de 100 000 de documents. En outre, outre les documents proprement dits, d'autres objets documentaires et muséographiques tels que des dessins, des estampes, des matrices, des photographies, des pièces de monnaie et des médailles sont arrivés à la bibliothèque au fil des siècles. Pour faciliter la tâche des chercheurs, la numérisation des manuscrits a été lancée ces dernières années. Raffaella Vincenti y a participé.

Après avoir fermé lors de la pandémie de coronavirus, la Bibliothèque ainsi que les Archives Apostoliques ont rouvert aux chercheurs le 1er juin. Les admissions ne sont possibles que par réservation en ligne et avec un règlement spécifique concernant la sécurité sanitaire.

13 juin 2020, 12:31