Recherche

Vatican News
Mgr Ivan Jurkovič, observateur permanent du Saint-Siège Mgr Ivan Jurkovič, observateur permanent du Saint-Siège 

Le Saint-Siège à l'ONU: la discrimination raciale est intolérable

S'exprimant lors du débat exceptionnel organisé jeudi 18 juin aux Nations-Unies à Genève sur la question du racisme, l'observateur permanent du Saint-Siège, Mgr Ivan Jurkovič, a fermement rappelé l’égale dignité de tous les êtres humains, en reprenant les mots du Pape François pour condamner toute forme de discrimination raciale.

Vatican News

Alors que des manifestations contre le racisme et les violences policières continuaient d’agiter les États-Unis, la 43e session du Conseil des droits de l'homme de l’ONU s’est tenue ce 18 juin à Genève sur "les violations actuelles des droits de l'homme d'inspiration raciale, le racisme systémique, les brutalités policières et la violence contre les manifestations pacifiques". Mgr Ivan Jurkovič, observateur permanent du Saint-Siège, y a exhorté tous les États à «reconnaître, défendre et promouvoir les droits fondamentaux de chaque personne».

En effet, a-t-il rappelé, «tous les membres de la famille humaine, faits à l'image et à la ressemblance de Dieu» sont «égaux dans leur dignité intrinsèque, sans distinction de race, de nation, de sexe, d'origine, de culture ou de religion» à laquelle ils appartiennent.

Citant les paroles du Pape François lors de l’audience générale du 3 juin dernier, Mgr Jurkovič a déclaré qu'«il n'est pas possible de tolérer ou de fermer les yeux sur toute forme de racisme ou d'exclusion sociale et en même temps de prétendre défendre le caractère sacré de la vie humaine».

Le temps est donc venu de mettre fin aux préjugés, aux idées préconçues et à la méfiance mutuelle qui sont à l'origine de la «discrimination, du racisme et de la xénophobie», a continué l’observateur permanent du Saint-Siège. Personne «ne doit se sentir isolé, et personne n'est autorisé à fouler aux pieds la dignité et les droits des autres». «Piétiner la dignité inviolable d'autrui, c'est en fait piétiner la sienne», a-t-il encore souligné.

Faisant à nouveau écho à ce que le Saint-Père avait affirmé le 3 juin dernier, Mgr Jurkovič a enfin averti: «la violence est autodestructrice et autodestructrice. La violence n'apporte rien et elle fait perdre beaucoup de choses». 

19 juin 2020, 09:55