Recherche

Vatican News
Le cardinal Turkson en visite à l'hôpital Gemelli, le 3 avril 2020. Le cardinal Turkson en visite à l'hôpital Gemelli, le 3 avril 2020.  (Vatican Media)

Coronavirus: le cardinal Turkson en visite à l’hôpital Gemelli

Ce vendredi 3 avril après-midi, le préfet du Dicastère pour le Service du développement humain intégral a visité l'hôpital Gemelli en signe de solidarité avec les malades et le personnel de santé. Il a également livré quelques chapelets bénis par François.

Amedeo Lomonaco - Cité du Vatican

«Je vous apporte l'étreinte du Pape, vous n'êtes pas seul dans la lutte contre le Coronavirus !» Ce sont les mots prononcés par le cardinal Peter Turkson lors de sa visite surprise cet après-midi, à Rome, à la polyclinique Agostino Gemelli. Le cardinal, accompagné des sous-secrétaires du département, Mgr Segundo Tejado Muñoz et le père Nicola Riccardi, a rencontré le personnel médical impliqué dans l'urgence du Covid-19. À eux et à tous les malades touchés par le virus, à leurs familles et aux prêtres qui exercent le ministère pastoral au sein de cet hôpital, le Préfet du Dicastère pour le Service du Développement Humain Intégral a apporté les salutations du Saint-Père.

À la fin de la réunion, tenue dans le respect des règles d’hygiène et de distanciation sociale, les représentants du Dicastère ont présenté aux personnes présentes quelques chapelets bénis par le Pape François, assurant «la prière et le soutien de l'Eglise en ce moment difficile de lutte contre la pandémie et l'épreuve, physique et spirituelle».

Interviewé par Vatican News, le cardinal Turkson a retracé les différents moments qui ont marqué la visite d'aujourd'hui à Gemelli :

«Aujourd'hui, nous avons pu faire cette visite à Gemini, où chaque jour à 14h30, les médecins qui traitent les patients atteints de Covid se réunissent pour faire le point sur l'expérience de la journée. Nous avons été invités aujourd'hui à assister à cette réunion.

Et vous avez apporté la salutation du Pape François ?

Oui, la salutation du Saint-Père, celle de l'équipe spécifique Covid-19 déléguée par le Pape, et celle du Dicastère. J'ai apporté la salutation, la proximité et la solidarité de François. Les personnels médicaux à Rome ont pu tirer des enseignements de l'expérience du Nord de l'Italie. Ils ont pu séparer les départements, avec une séparation de telle sorte qu'un patient atteint par le virus ne puisse pas infecter d'autres patients. Au Gemelli un service a été mis en place, entièrement dédié aux patients atteints du coronavirus. Cette séparation nette, dès le début, a contribué à réduire les taux de mortalité. Et cela a sauvé la ville de Rome et ses environs.

En cette période de pandémie, dans quelles conditions les médecins et les infirmières travaillent-ils à l'hôpital Gemelli ?

Ils sont heureux de pouvoir fournir les soins nécessaires aux malades. Leur moral est bon malgré la situation dangereuse. Un esprit positif a été maintenu au Gemelli. Dans ce service dédié aux patients Covid-19, 15 équipes de médecins se relaient. Nous avons rencontré l'une de ces équipes, entièrement composée de jeunes d'une trentaine d'années. Personne ne s'est plaint. Ce ne sont pas les masques, les gants et autres équipements nécessaires qui manquent. Je pense que les services du Gemelli ont pris des mesures appropriées bien à l'avance. L'essentiel est de pouvoir séparer les patients. Lorsque cette séparation n'est pas possible, la contagion ne s'arrête pas et la mortalité reste élevée.»

03 avril 2020, 19:49