Recherche

Vatican News
La place Saint-Pierre ce 14 mars 2020 La place Saint-Pierre ce 14 mars 2020 

Le cardinal Stella invite à célébrer Pâques chez soi, en communion avec le Pape

Célébrer Pâques au temps du Coronavirus. Alors que l’Italie est en quarantaine jusqu’au 3 avril au moins et que le monde se confine, le Vatican a pris les devants. Les célébrations de la Semaine Sainte seront assurées mais elles se dérouleront sans fidèles. Le cardinal Beniamino Stella, préfet de la Congrégation pour le Clergé réagit à cette nouvelle.

Entretien réalisé par Marie Duhamel – Cité du Vatican

Les célébrations liturgiques du Triduum Pascal se dérouleront sans public «en raison de l’urgence sanitaire internationale» actuelle. La Préfecture de la maison pontificale qui distribue les billets des célébrations vaticanes et audiences générales aux fidèles en a fait l'annonce, dimanche 15 mars.

La Salle de presse du Saint-Siège n’a pas encore communiqué sur le déroulé des célébrations, du traditionnel chemin de croix au Colisée qui rassemble depuis 1750 des milliers de pèlerins, à la messe de Pâques. Il semble encore difficile d’imaginer la bénédiction Urbi et Orbi sans la foule habituelle. Dimanche, à l’issue de l’Angélus, le Pape, dans un geste extraordinaire, bénissait déjà une place Saint-Pierre vide.

S'adapter avec créativité

Le cardinal Beniamino Stella a donc appris cette nouvelle en éprouvant «de la peine dans le cœur», mais, explique le préfet de la Congrégation pour le Clergé, «il faut s’adapter à la situation nouvelle», en faisant preuve de créativité, comme l’a dit le Pape ce dimanche, afin d’«inventer quelque chose dans les lignes pastorale de la proximité et la communication».

Le cardinal Stella demande ainsi aux fidèles de rester chez eux pour ces célébrations de Pâques, en communion avec le Pape et l’ensemble de l’Église, en fonction de ce qui leur est possible de faire: écouter la radio, regarder la télévision ou suivre les célébrations grâce à internet. Plusieurs moyens de communication sont aujourd’hui disponibles. Le cardinal Stella compte aussi sur les épiscopats et les prêtres dans le monde pour trouver avec leur communauté des solutions adaptées. «De toutes façons, il y a l’Écriture sainte, la Parole de Dieu, l'on peut trouver les rites sur internet pour se mettre en syntonie avec le Pape» , poursuit-il.

En ce moment si particulier, le cardinal Stella rappelle que le Pape a recommandé «la communion spirituelle» pour les personnes privées d’Eucharistie.

Interrogé sur ses espérances en ce temps de Carême, le prélat italien remarque que quelque chose a changé pour lui, en ce temps d’épreuves, les Paroles de Dieu lui parlent de manière nouvelle, plus profonde.

Entretien avec le cardinal Beniamino Stella, préfet de la Congrégation pour le clergé

La seule fois dans l’histoire récente où le Vatican à limiter les célébrations de Paques, ce fut en 1941 en pleine Seconde Guerre mondiale. Pie XII avait alors estimé que «la tristesse des temps actuels pour l’humanité ne s’harmonisait pas avec la fête de joie qui constitue le caractère principal de Pâques, fête de résurrection». Il avait lu à la radio son message Urbi et Orbi «depuis la solitude de sa bibliothèque privée», écrivait alors le quotidien français La Croix.

16 mars 2020, 17:28