Recherche

Vatican News
Basilique Saint Pierre Basilique Saint Pierre 

Coronavirus: annulation de certains événements au Vatican

Le directeur du Bureau de presse du Saint-Siège, Matteo Bruni, a informé du report de plusieurs rendez-vous organisés dans des lieux fermés et pour lesquels le public est susceptible d’être nombreux. L’audience générale du mercredi est, en revanche, maintenue. Pour l’OMS, le pic de contagion a été atteint en Chine, mais pour le reste du monde, il subsiste un risque potentiel de «pandémie».

Alessandro De Carolis et Alessandro Guarasci - Cité du Vatican

Mercredi après-midi, l'Université pontificale Urbanienne devait accueillir la conférence de présentation d’un ouvrage consacré à la figure du cardinal Celso Costantini; de nombreux participants étaient attendus, parmi lesquels les cardinaux Parolin, Taglé et Filoni. L’évolution de la situation a conduit toutefois à reporter cet événement.

C'est un exemple de ces «événements prévus ces prochains jours dans des lieux fermés et avec un afflux important de public» qui ont été reportés au sein du Vatican; cette décision ne concerne toutefois pas l'audience générale du mercredi 26 février qui reste maintenue sur la place Saint-Pierre.

Cette décision est assortie d’autres mesures sanitaires basiques; tout d'abord celle d'une permanence, avec médecin et infirmière de garde, pour une assistance immédiate aux patients présentant des symptômes attribués au coronavirus. En outre, des «distributeurs de désinfectant pour les mains» ont été installés dans les bureaux d’accès à la Cité du Vatican.

En ligne avec les dispositions du gouvernement italien

Si des cas de Covid-19 devaient se déclarer, le personnel de santé du Vatican appliquera «les procédures prévues dans les accords avec le ministère italien de la santé». «La Direction de la santé et de l'hygiène de l'État de la Cité du Vatican est en contact permanent avec la région du Latium et le groupe de travail du ministère de la Santé et suivra et diffusera toutes les recommandations qui lui seront fournies», a assuré le porte-parole du Saint-Siège.

La contagion diminue en Chine mais l'alerte reste toujours élevée

Entretemps, alors que le nombre de décès en Chine a dépassé les 2 600 et que le nombre de contagions est passé à 77 300, des chercheurs de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) sont arrivés à la conclusion que «la propagation du coronavirus en Chine a atteint son maximum entre le 23 janvier et le 2 février» et que «depuis lors, elle a commencé à diminuer de manière significative». Cette bonne nouvelle contraste avec le réalisme du directeur général de l'OMS, Tedros Adhanom Ghebreyesus, pour qui les efforts pour contenir le virus doivent se poursuivre afin de pouvoir faire face à «une pandémie potentielle». 

25 février 2020, 15:56