Recherche

Vatican News
Vue générale sur Caracas, la capitale du Venezuela, le 27 janvier 2020. Vue générale sur Caracas, la capitale du Venezuela, le 27 janvier 2020. 

Le Vatican lance une plateforme d’aide pour le Venezuela

Le Dicastère pour le Service du Développement humain intégral va centraliser toutes les actions caritatives au Venezuela dans une plate-forme d’aide, a-t-on appris d’un message du cardinal Turkson, préfet de ce même dicastère, adressé aux participants de l’initiative «La charité à la frontière», qui s'est tenue entre le Venezuela et la Colombie.

Le Pape François «prie constamment» pour tous les Vénézuéliens, «suit de près l'évolution de la situation sur place», et encourage l'Église locale qui s'est mise «du côté des personnes qui souffrent». C'est en substance le message du cardinal Peter Turkson adressé aux participants à l'initiative «La charité à la frontière», qui s'est déroulée dans le diocèse colombien de Cúcuta, à la frontière avec le Venezuela.

La sollicitude du Saint-Père

Un projet promu par l'Église locale, le Dicastère pour le service du développement humain intégral et la Section des migrants et des réfugiés. Les sous-secrétaires du dicastère et de la section, respectivement Mgr Segundo Tejado Muñoz et le père Fabio Baggio, participent à l'événement, qui veut montrer «la sollicitude du Saint-Père pour les crises frontalières» et mettre en synergie les activités caritatives en faveur des plus faibles dans un contexte de crise humanitaire comme celui que traverse le Venezuela. 

Une contribution concrète

Dans son message lu hier à Cucuta par Mgr Tejado et publié sur le site du dicastère, le cardinal Turkson rappelle la gravité de la crise vénézuélienne qui a provoqué selon les estimations des Nations Unies 4,5 millions de migrants et de réfugiés en Amérique latine et dans les Caraïbes. La réunion de Cucuta, écrit Turkson, répond «à l'appel du Pape François» pour soutenir les efforts visant à alléger les souffrances du peuple vénézuélien.

Le dicastère et la Section Migrants et Réfugiés, poursuit-il, souhaitent «apporter une contribution concrète à l'analyse approfondie des besoins et à la coordination adéquate de l'aide du réseau de l'Eglise en faveur de tous ceux qui sont touchés par la crise humanitaire».

L'intention, explique le cardinal, est de créer - comme cela a déjà été fait dans le passé pour la Syrie et l'Irak – «une plateforme, un service de partage d'informations» qui nous permet d'avoir «une image aussi unitaire que possible de l'action caritative de l'Eglise dans un contexte d'urgence».

Le message se termine par une prière à la Vierge Marie pour qu'«un accord soit conclu dès que possible pour mettre fin aux souffrances des populations, pour le bien du Venezuela et de toute la région».

L’'Observatoire vénézuélien des conflits sociaux (OVCS) a recensé 16739 manifestations dans tout le pays l'an dernier, soit une moyenne de 46 par jour, dont la plupart ont un caractère social (pour la hausse des salaires, l'amélioration des services publics...) et ne rassemblent qu'une poignée de protestataires. En quatre ans, près de 5 millions de personnes ont quitté le Venezuela. 

31 janvier 2020, 16:49