Recherche

Vatican News

Les vœux de Noël de la Garde suisse pontificale

L’armée la plus petite du monde souhaite joyeux Noël dans un clip diffusé ce 24 décembre. Il s’agit de la dernière étape de la série intitulée “#1506, la Garde suisse se raconte”.

Eugenio Bonanata – Cité du Vatican

Une mobilisation chorale pour le film de Noël de la Garde suisse pontificale, qui a impliqué symboliquement toute la grande famille du corps qui a la mission de protéger le Saint-Père : l’idée a été de former un arbre de Noël “humain” en le déposant dans la cour de la caserne avec une torche en main. Une scène suggestive tournée de nuit et avec des prises effectuées d’en haut pour véhiculer plus d’émotion. «L’invitation à participer, affirme le sergent Urs Breitenmoser, responsable des médias pour la Garde suisse pontificale, a été étendu à tous nos départements, de l’armurerie jusqu’au tailleur.»

La dimension collective

Certains officiers ont pris part à la réalisation du clip avec leurs familles, ainsi que les sœurs albertines qui gèrent la cuisine, une professeur d’italien avec un élève, et plusieurs anciens gardes. «Nous avons choisi une image symbolique qui nous représente comme un ensemble, pour rappeler le message que tous collaborent quotidiennement pour faire avancer notre mission», explique le sergent Breitenmoser.

Mission accomplie

Il s’agit du dernier extrait de la série “#1506, la Garde suisse se raconte”, lancée il y a exactement un an. Cette production signée Vatican Media et Officina della Comunicazione, sous l’égide du Dicastère pour la Communication, était composée de 12 rendez-vous qui tout au long de l’année 2019 ont dévoilé en prise directe certains aspects de la vie quotidienne du Corps. Cette initiative visait à permettre à des jeunes Suisses intéressés pour faire partie du corps de se faire une idée plus précise de ce que signifie être un garde suisse.

Un contact direct

«L’objectif est atteint», explique le sergent Breitenmoser, en rappelant certains thèmes abordés dans les extraits précédents, comme l’entrainement, la prestation de serment, l’uniforme, le service d’honneur… «De nombreux jeunes suisses se sont rapprochés de notre monde grâce à ces clips et à la participation de nos membres à des rassemblements, des foires et d’autres évènements de ce genre».

Pour le futur, aussi grâce aux nombreuses visualisations sur YouTube, la stratégie de communication de la Garde suisse pontificale se poursuivra sur la voie de la divulgation et de la promotion à travers l’audiovisuel et les réseaux sociaux, sans jamais négliger le contact direct.

24 décembre 2019, 19:35