Recherche

Vatican News

La Garde suisse croquée dans une bande dessinée

La Garde suisse, protagoniste d’une bande dessinée, «Les Gardiens du Pape». Cet album d’Arnaud Delalande, Yvon Bertorello et Laurent Bidot raconte l’histoire de la seconde plus petite armée du monde, la formation que suivent les gardes et leur vie au quotidien. Une bande dessinée présentée ce mercredi au sein de la caserne des gardes suisses.

Entretien réalisé par Xavier Sartre – Cité du Vatican

Arnaud Delalande et Yvon Bertorello au scénario, Laurent Bidot au dessin, et Clémence Bidot aux couleurs, signent une bande dessinée entre documentaire et aventure sur la Garde suisse du Saint-Siège. À travers les yeux d’un jeune garde qui quitte la Suisse pour le Vatican, afin de rejoindre le prestigieux corps, les auteurs détaillent la sélection, la formation, la vie quotidienne et les moments forts de la vie des gardes suisses. Ils relatent également l’histoire de ceux qui étaient au début des mercenaires engagés par Jules II pour assurer sa protection dans une période agitée de l’histoire des État pontificaux.

Dessin fidèle

Le dessin, réaliste, se veut le plus fidèle possible aux lieux, essentiellement à l’intérieur du Vatican. Pour cela Laurent Bidot a pris une centaine de clichés lors d’une visite du Vatican et de la caserne des gardes. Il restitue avec précision l’uniforme tricolore, l’armure ainsi que les armes utilisées au quotidien et dans les grandes occasions par les gardes suisses.

Pour ce qui est des planches et des vignettes historiques, Laurent Bidot explique avoir mené un véritable travail d’historien pour retrouver les habits portés à l’époque, principalement au XVIe siècle, lors du recrutement des Suisses par Jules II en 1506, puis lors du sac de Rome par les lansquenets allemands en 1527.

La vie des gardes au quotidien

Toutes les informations réunies et distillées au fur et à mesure de l’album sont rigoureusement vraies et donnent ainsi un éclairage de l’intérieur sur la vie des recrues et sur leur travail au quotidien. Les scénaristes ont longuement parlé avec les gardes suisses, en particulier leur commandant, afin de recueillir tous les renseignements. Pas question de romancer, de faire fantasmer, l’objectif est bien de faire découvrir ce qu’est la Garde suisse au-delà du folklore et des clichés qui lui sont attachés depuis longtemps.

On y apprend ainsi que les gardes suisses suivent un entraînement digne du GIGN français, qu’ils sont préparés à intervenir même en cas de véhicules fous fonçant dans la foule. On les voit dans les grandes cérémonies revêtir leur armure, et l’on découvre les armes qu’ils emploient, entre celles modernes et très discrètes, et celles anciennes, qui servent dans les situations protocolaires.

Cet album tente aussi de transmettre les émotions ressenties par les jeunes gardes quand ils prennent leur service au plus près du Pape et quand ils prêtent serment le 6 mai, le jour qui commémore le sacrifice de 147 d’entre eux lors de l’assaut des troupes du connétable de Bourbon contre la Ville Éternelle, en 1527.

Les Gardiens du Pape, la Garde suisse pontificale, est publié aux Éditions Artège. 

Arnaud Delalande, scénariste, et Laurent Bidot, dessinateur, reviennent sur la genèse de leur album

Entretien ave Arnaud Delalande et Laurent Bidot
27 novembre 2019, 14:14