Recherche

Vatican News
Le Pape François et Mgr Cristobal Lopez Romero au Maroc, lors du voyage du Pape dans le royaume les 30 et 31 mars 2019. Le Pape François et Mgr Cristobal Lopez Romero au Maroc, lors du voyage du Pape dans le royaume les 30 et 31 mars 2019.  (AFP or licensors)

Un cardinal au Maroc: une reconnaissance pour les Églises d’Afrique du Nord

Treize nouveaux cardinaux pour l’Église universelle. Le Pape François élève au rang de cardinal treize hommes d’Eglise, lors d’un consistoire ordinaire public samedi 5 octobre en la basilique Saint-Pierre. Parmi eux, Mgr Cristobal Lopez Romero, salésien espagnol, et archevêque de Rabat.

Propos recueillis par Delphine Allaire – Cité du Vatican

Les profils sont marqués par une vocation missionnaire et un attachement au dialogue interreligieux notable. C’est le cas de Mgr Cristobal Lopez Romero qui figure parmi ces treize nouveaux venus du collège cardinalice.

«Ce n’est pas un problème d’être peu, le problème serait d’être insignifiant, d’être une lumière qui n’illumine personne». Ainsi l’archevêque de Rabat, Espagnol de 67 ans, résume l’expérience de son Église au Maroc, royaume où l’islam est religion d’État, et où l’on compte 20 000 catholiques. 

 

Mgr Cristobal Lopez Romero voit ainsi dans son élévation au rang de cardinal, une première pour le Maroc, «une reconnaissance du Pape François de l’action de l’Église dans toute l’Afrique du Nord, en Tunisie, en Algérie, mais aussi en Libye», explique-t-il à Radio Vatican.   

Un important signe pontifical d’encouragement selon lui: «le Pape veut rendre visible des Églises qui ne le sont pratiquement pas».

Mgr Cristobal Lopez Romero avait accueilli le Pape François lors de son voyage au Maroc, les 30 et 31 mars 2019.

Mgr Cristobal Lopez Romero, archevêque de Rabat (Maroc)
05 octobre 2019, 11:47