Cerca

Vatican News
Le cardinal Roger Etchegaray, décédé le 4 septembre 2019. Le cardinal Roger Etchegaray, décédé le 4 septembre 2019.  

Décès du cardinal Roger Etchegaray

C’est à Cambo-les-Bains que le cardinal s’est éteint. Il était 17h30 mercredi 4 septembre. L’évêque de Bayonne, Mgr Marc Aillet invite tous les fidèles à prier pour le repos de son âme.

Le cardinal Roger Etchegaray, président émérite du Conseil Pontifical Justice et Paix et du Conseil Pontifical "Cor Unum", est né au cœur du Pays Basque à Espelette, le 25 septembre 1922, juste à quelques kilomètres de Cambo-les-Bains où il a passé les derniers jours de sa vie.

Fils d’un mécanicien agricole, Roger Etchegaray s’est orienté tôt vers la vie religieuse. Après des études au petit séminaire d'Ustariz, il a poursuivi sa préparation spirituelle et scientifique au grand séminaire de Bayonne et à l'Université Pontificale Grégorienne de Rome, obtenant une licence en Théologie et un doctorat en Droit Canonique avec une thèse sur le baptême des enfants de parents catholiques non-pratiquants.

Ordonné prêtre à 24 ans, le 13 juillet 1947, il commença son ministère pastoral dans son diocèse natal, Bayonne, avant de devenir, en 1961, directeur adjoint du Secrétariat de l'épiscopat français et de s'engager en même temps dans la création d'un secrétariat pour la pastorale.

De 1966 à 1970, il fut Secrétaire général de l'épiscopat français ; le 29 mars 1969, Paul VI le nomma évêque titulaire de Twins of Numidia et auxiliaire de l'archidiocèse de Paris. Le 22 décembre 1970, il est promu archevêque de Marseille (où il restera jusqu'en 1984) et, en 1975, il succède au cardinal Marty comme président de la Conférence épiscopale de France. Il a été reconfirmé à ce poste pour un second mandat de trois ans, le 27 octobre 1978. Du 25 novembre 1975 au 23 avril 1982, il fut également Prélat de la Mission de France.

Une mission internationale 

Déjà avant d'être évêque et surtout après son ordination épiscopale - le 27 mai 1969 - il joua un rôle très important sur le plan ecclésial international. Depuis 1965, dernière année du Concile Œcuménique Vatican II, il est secrétaire du Comité de liaison des Conférences épiscopales d'Europe et, en 1971, il devient le premier président du nouveau Conseil européen des Conférences épiscopales. Il a été réélu à ce poste en 1975. Il a été le créateur et l'animateur du Symposium de Noordwikeroot et de Coire et l'un des principaux architectes de la rencontre œcuménique européenne de Chantilly.

Il a participé à plusieurs reprises aux travaux du Synode des évêques. Ses interventions théologiques et socio-religieuses rappellent l'engagement d'une Église vivante, toujours attentive aux problèmes de l'homme européen.

Proche de Jean-Paul II

Créé cardinal lors du consistoire du 30 juin 1979, le pape Jean-Paul II l’appelle à ses côtés le 8 avril 1984 pour le nommer Président du Conseil Pontifical Justice et Paix (poste occupé jusqu'au 24 juin 1998) et Président du Conseil Pontifical Cor Unum (jusqu'au 2 décembre 1995). Pendant toutes ces années, le cardinal Roger Etchegaray a rendu un service inlassable en faveur de la paix, des droits de l'homme et des besoins des plus pauvres, apportant le message et la charité du Pape à de nombreux pays du monde.

Le 15 novembre 1994, il a été nommé président du comité central du Grand Jubilé de l'An 2000 et, à ce titre, il a dirigé la préparation et le développement de l'Année Sainte.

Le 30 avril 2005, le Saint-Père Benoît XVI a approuvé son élection à vice-doyen du Collège des cardinaux, et le 10 juin 2017, François a accepté sa demande d’être dispensé de la fonction.

«Nous mesurons toute l'émotion que la nouvelle de sa disparition ne va pas manquer de susciter dans notre diocèse, dans l'Eglise, en France et dans le monde entier», écrit Mgr Marc Aillet, évêque de Bayonne, Lescar et Oloron dans un communiqué en annonçant que le corps du défunt sera exposé à la maison de retraite Arditeya de Cambo-les-Bains à partir de ce jeudi 5 septembre 2019 dans l'après-midi.

Les obsèques du cardinal auront lieu lundi 9 septembre 2019 à 10h30 en la cathédrale Sainte-Marie de Bayonne.

Réaction du Pape François

Selon un communiqué du Saint-Siège, c’est «avec douleur» ce matin que le Pape François a appris la mort du cardinal. Durant la messe célébrée  en privé ce jeudi matin à la nonciature de Maputo au Mozambique, où François effectue son 31e voyage apostolique, le Saint-Père s’est remémoré le souvenir d’un «homme de dialogue et de paix». 

04 septembre 2019, 22:35