Recherche

Vatican News
Cérémonie de consécration épiscopale de Mgr Stefano Xu Hongwei - 28 août 2019 Cérémonie de consécration épiscopale de Mgr Stefano Xu Hongwei - 28 août 2019 

Un second évêque consacré en Chine avec mandat pontifical

Deux jours après la consécration de l’évêque de Jining/Wulanchabu, une autre ordination épiscopale s’est déroulée en Chine ce 28 août : celle de Mgr Stefano Xu Hongwei, originaire de Hanzhong, dans la province du Shaanxi, au nord-ouest du pays.

Barbara Castelli – Cité du Vatican

L’Accord provisoire entre le Saint-Siège et la République populaire de Chine, porte de premiers fruits, signes de communion et d’harmonie. Ce 28 août, par mandat pontifical, Mgr Stefano Xu Hongwei a été consacré évêque coadjuteur de Hanzhong. Tout s’est déroulée dans une atmosphère solennelle, en présence de nombreuses personnes, notamment tous les évêques de la province du Shaanxi.

Matteo Bruni, directeur du Bureau de Presse du Saint-Siège, a confirmé ce 28 août que Mgr Stefano Xu Hongwei «a reçu le mandat pontifical et que son ordination s’est déroulée dans le cadre de l’Accord provisoire entre le Saint-Siège et la République populaire de Chine, signé à Pékin le 22 septembre 2018».

Les pas d’un dialogue fécond

Lundi dernier, toujours par mandat pontifical, Mgr Antonio Yao Shun a été consacré évêque de Jining/Wulanchabu, en Mongolie intérieure. À moins d’un an de l’Accord  provisoire sur la nomination des évêques, la vie de l’Église en Chine enregistre donc deux évènements significatifs, «fruit d’un rapprochement graduel et réciproque», «conclu après un long parcours de tractation pondérée» selon les mots du communiqué publié lors de l’annonce de cet Accord. «Des évaluations périodiques quant à son application» sont prévues, était-il aussi expliqué. Cet Accord doit favoriser «un parcours de dialogue institutionnel fécond et clairvoyant», contribuant «positivement à la vie de l’Église catholique en Chine, au bien du peuple chinois et à la paix dans le monde».

L’attention du Pape François pour le «petit troupeau» chinois

La communauté catholique de Chine est «quotidiennement» présente dans la prière du Souverain Pontife, comme il le soulignait lui-même dans son “Message aux catholiques chinois et à l’Église universelle”, publié peu après la signature de l’Accord à Pékin. «Pour ma part, j’ai toujours regardé la Chine comme une terre riche de grandes opportunités et le Peuple chinois comme artisan et gardien d’un inestimable patrimoine de culture et de sagesse, qui s’est raffiné en résistant aux adversités et en intégrant les diversités, et qui, non par hasard, depuis les temps anciens est entré en contact avec le message chrétien», lit-on dans ce message. Le Pape rappelle également aux catholiques chinois qu’il leur «revient un rôle important: chercher ensemble de bons candidats qui soient en mesure d’assumer dans l’Eglise le délicat et important service épiscopal. Il ne s’agit pas, en effet, de nommer des fonctionnaires pour la gestion des questions religieuses, mais d’avoir d’authentiques Pasteurs selon le cœur de Jésus, engagés à agir généreusement au service du Peuple de Dieu […]».

La grande famille de l’Église

Comme un premier signe de rapprochement, en octobre dernier, deux évêques de Chine continentale ont participé au Synode des évêques sur “La foi, les jeunes et le discernement vocationnel”. Mgr Joseph Guo Jincai et Mgr Jean Baptiste Yang Xiaoting avaient été chaleureusement salués par le Pape François lors de la messe d’ouverture du Synode. «La communion de l’épiscopat tout entier avec le Successeur de Pierre, avait-il alors déclaré, est encore plus visible grâce à leur présence».

 

28 août 2019, 12:24