Recherche

Vatican News
Le cardinal Ranjith, archevêque de Colombo, le 28 avril dernier. Le cardinal Ranjith, archevêque de Colombo, le 28 avril dernier.  (AFP or licensors)

Sri Lanka: établir la vérité pour restaurer la paix

Le Pape a reçu ce jeudi après-midi l’archevêque de Colombo, la capitale du Sri Lanka où trois églises et plusieurs hôtels de luxe ont été visés, le jour de Pâques, par des attentats qui ont fait plus de 300 morts.

Un entretien réalisé par Barbara Castelli – Cité du Vatican

Quatre ans après avoir accueilli le Pape dans son pays en paix, le cardinal Patabendige Don Albert Malcolm Ranjith a été reçu à son tour par le Saint-Père cet après-midi à la Maison Sainte-Marthe, au Vatican. Depuis janvier 2015, la situation des chrétiens semblent avoir changé. Le 21 avril dernier, en pleines célébrations de Pâques, des bombes ont explosé dans plusieurs églises, provoquant la mort de dizaines de fidèles. Il en aura sans doute été question lors de leur échange.

Ce matin, le cardinal Ranjith avait déjà témoigné publiquement de la souffrance de son église à Rome, lors de la conférence de la branche italienne de l’Aide à l’Eglise en détresse qui présentait son rapport annuel. Des familles des victimes, en particulier les enfants devenus orphelins, ont reçu une assistance psychologique grâce au soutien de tant de personnes. L’Église est également attentive à ce que le parcours éducatif de ces enfants ne soit pas interrompu. Elle veille également à ce que les personnes vulnérables ne manquent de rien.  

Selon l’archevêque de Colombo, les catholiques continuent d’avoir peur du terrorisme, d’autant que dans le pays cinq camps d’entraînement pour djihadistes auraient été identifiés. Il insiste sur la nécessité de faire la lumière sur les événements passés et du dialogue pour pouvoir reconstruire la confiance et la paix dans le pays.

Quelle est pour vous la priorité aujourd’hui ?

Nous avons besoin de rétablir la confiance de nos fidèles, et cette confiance ne se regagnera qu’en sachant la vérité. Pourquoi cela est-il arrivé ? Qui est derrière ces attaques ? Nous voulons savoir. Nous voulons la vérité sur ce qui s’est passé. Cela nous préoccupe beaucoup, d’autant que les partis politiques tentent de se rejeter l’un l’autre la responsabilité des attaques. Or cacher les faits, cela ne va pas. Ce n’est pas ce qu’attentent les gens.

Un grand effort est fait pour retourner à la normalité, reconstruire les églises mais également les liens de confiance entre les personnes et les religions

Tout à fait, c’est très important surtout parce que la communauté islamique ne doit pas se sentir comme la dernière roue du carrosse. Il est nécessaire de créer de la confiance en eux pour obtenir la paix et la tranquillité parmi nous tous. Voilà pourquoi nous insistons sur la nécessité du dialogue et des contacts échangés entre les différentes religions.

20 juin 2019, 18:25