Vatican News
François et Benoît XVI en 2015 François et Benoît XVI en 2015 

Benoît XVI: «Il n’y a qu’un Pape, c’est François»

Dans une interview au Corriere della Sera, le Pape émérite Benoît XVI rappelle que l’histoire de l’Église a toujours été jalonnée de luttes internes et de schismes, mais que l’unité devait toujours prévaloir.

«L’unité de l’Église a toujours été en danger depuis des siècles. Cela l’a été pendant toute son histoire. Guerres, conflits internes, forces centrifuges, menaces de schismes. Mais à la fin, la conscience que l'Église est et doit rester unie a toujours prévalu. Son unité a toujours été plus forte que les luttes et les guerres internes». Telle est la certitude de Benoît XVI qui tient à rappeler à tout un chacun qu’il n’y a «qu’un Pape, et c’est François».

Sa préoccupation pour l'unité de l'Église devient encore plus forte à notre époque, dans laquelle les chrétiens semblent souvent divisés sur la place publique et s'affrontent même de manière directe, utilisant même le nom de Ratzinger de manière absolument inappropriée. Le Pape émérite a été ainsi interviewé par le quotidien milanais paru ce vendredi 28 juin.

Unité dans la diversité

«Unité dans la diversité». Des paroles qui se réfèrent au grand engagement de Benoît XVI à renforcer la communion ecclésiale: «Restons unis, chers frères», a-t-il déclaré dans son dernier discours aux cardinaux le 28 Février 2013. Dans «cette unité profonde», où les diversités -expression de l'Église universelle - contribuent toujours à l'harmonie supérieure, et pour qu’ainsi, «nous servions l'Église et l'ensemble de l'humanité». 

28 juin 2019, 17:32