Vatican News
La porte du Palais du Saint-Office, siège de la Congrégation pour la Doctrine de la Foi. La porte du Palais du Saint-Office, siège de la Congrégation pour la Doctrine de la Foi.  (Vatican Media)

Vatican: le père Geissler blanchi des accusations de harcèlement

Le Tribunal suprême de la Signature apostolique a blanchi le prêtre des accusations émises par une ancienne religieuse, «la configuration du délit grave allégué n’ayant pas été prouvée avec la certitude morale due, après un examen attentif de l’affaire».

Le père Hermann Geissler, prêtre autrichien de 53 ans, ancien chef de bureau à la Congrégation pour la Doctrine de la Foi et membre de la famille spirituelle de L’œuvre, a été blanchi de l’accusation d’avoir harcelé sexuellement une religieuse en 2009, dans le contexte de la confession. Les accusations avaient été émises par Doris Reisinger Wagner, qui fut membre de L’œuvre de 2003 à 2011.

Le procès pénal administratif avait été confié par le Pape au Tribunal suprême de la Signature apostolique, sur demande de la Congrégation pour la Doctrine de la Foi, en principe compétente pour traiter ce type d’affaires, car le père Geissler était official du Dicastère. Un communiqué de la Signature apostolique a fait savoir qu’un collège composé de cinq membres du Tribunal suprême s’est réuni le 15 mai, et a promulgué le décret d’absolution de l’accusé, «la configuration du délit grave allégué n’ayant pas été prouvée avec la certitude morale due, après un examen attentif de l’affaire».

Le prêtre, en janvier dernier, avait demandé au cardinal Luis Ladaria Ferrer, préfet de la Congrégation pour la Doctrine de la Foi, de quitter son poste afin de «limiter le dommage déjà infligé à la Congrégation et à sa communauté». Le cardinal Ladaria avait accepté sa démission. Le père Geissler, toutefois, a toujours nié les accusations, en se réservant la possibilité de prendre d’éventuelles «mesures de nature légale».

17 mai 2019, 17:08