Cerca

Vatican News
Audience du Pape François aux participants de la XXIe assemblée générale de Caritas Internationalis Audience du Pape François aux participants de la XXIe assemblée générale de Caritas Internationalis  (ANSA)

Caritas Internationalis placée sous l’autorité du Dicastère pour le développement intégral

Un décret général du secrétaire d’État du Saint-Siège, le cardinal Pietro Parolin, et approuvé par le Pape, établit les compétences du Dicastère pour le Service du développement humain intégral pour Caritas Internationalis.

Giada Aquilino- Cité du Vatican

Le Dicastère pour le Service du développement humain intégral est l’organisme «compétent» au regard de Caritas Internationalis, confédération d’organismes caritatifs créé en 1951, «pour l’ensemble de son activité institutionnelle», affirme ce décret qui stipule aussi que «tout texte ayant un contenu ou une orientation doctrinal ou moral ainsi que toutes les positions publiques émanant de la Caritas internationalis devront être en adéquation avec les positions du Saint-Siège».

Le texte, rendu public ce vendredi 31 mai, a force de loi, et a été approuvé par le Pape François le 20 mai dernier. En vertu du Motu Proprio de François, Humanam Progressionem du 17 août 2016, les compétences du Conseil pontifical Cor Unum, à qui il incombait de favoriser et coordonner les initiatives des institutions catholiques d’aide et d’assistance, étaient passées aux mains du Dicastère pour le Service du développement humain intégral.

Le nouveau secrétaire général

La XXIe assemblée générale de Caritas Internationalis, qui s’est tenue à Rome sur le thème «une seule famille humaine, notre maison commune», s’est achevée le 28 mai.

Elle a vu la confirmation du cardinal Luis Antonio Taglé, archevêque de Manille comme président de la confédération.Les 450 représentants des Caritas locales ont en revanche élu un nouveau secrétaire général, en la personne d’Aloysius John, qui succède ainsi à Michel Roy.

Célébrant la messe d’ouverture des travaux, dans la Basilique Saint-Pierre, le Pape a souligné que l’Église ne devait pas être un «modèle parfait» qui se complaise en elle-même ; au contraire, elle est appelée à suivre l’élan évangélique, «sans compromis».

Recevant ensuite en salle Clémentine les participants de cette assemblée générale, le Souverain Pontife a rappelé que la charité n’était pas assimilable à «l’efficacité philanthropique ou l’efficacité planificatrice», mais qu'elle procède d’une rencontre avec le Christ, qu'elle est «l’étreinte de Dieu aux hommes», surtout aux petits et aux derniers.

 

31 mai 2019, 18:20