Cerca

Vatican News
Le ministre français des Affaires étrangères Jean-Yves Le Drian, ici lors d'une conférence de presse commune avec son homologue italien Enzo Moavero Milanesi, le 19 avril 2019 à Rome. Le ministre français des Affaires étrangères Jean-Yves Le Drian, ici lors d'une conférence de presse commune avec son homologue italien Enzo Moavero Milanesi, le 19 avril 2019 à Rome.  (AFP or licensors)

Le chef de la diplomatie française en visite au Vatican

Le ministre français des Affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian, se rendra au Vatican dans le cadre de son séjour en Italie, entre le 19 et le 22 avril.

Au cours de sa visite au Saint-Siège, Jean-Yves Le Drian aura un entretien avec le Cardinal Parolin, Secrétaire d’État, et Mgr Gallagher, Secrétaire d’État pour les relations avec les États. Cet entretien, annoncé par le Quai d’Orsay, a été confirmé par le directeur de la Salle de Presse du Saint-Siège, Alessandro Gisotti.

Selon le communiqué du Quai d’Orsay, le ministre évoquera le terrible incendie qui a ravagé Notre Dame de Paris le 15 avril ainsi que sa reconstruction. Il abordera avec ses interlocuteurs du Vatican, dont la diplomatie est engagée dans la résolution des crises internationales, les principaux conflits au Moyen-Orient, en Afrique et en Amérique centrale et du Sud. Jean-Yves Le Drian rappellera les multiples sujets d’intérêt commun qui unissent la France et le Saint-Siège, qu’il s’agisse de la lutte contre le changement climatique, de la promotion du dialogue interreligieux, ou encore de la protection des chrétiens d’Orient. Il renouvellera l’invitation faite par le Président de la République au Pape François de se rendre en France.

Au cours de sa visite, le ministre remettra les insignes de la Légion d’honneur au Père Jean Landousies, chef de la section francophone de la Secrétairerie d’État, qui est un ami d’enfance.

Jean-Yves Le Drian avait accompagné le président Emmanuel Macron en juin 2018 au Vatican pour y rencontrer le Pape François, et il était revenu le 16 octobre pour représenter la France lors de la messe de canonisation, entre autres, de Paul VI et de Mgr Romero. Il avait alors révélé que sa propre mère avait participé au Concile Vatican II en tant qu’auditrice laïque, invitée par l’Action Catholique ouvrière. Il avait par ailleurs dressé un parallèle entre Mgr Oscar Romero et le père Jacques Hamel, tous deux assassinés alors qu’ils célébraient l’eucharistie.

19 avril 2019, 18:11