Cerca

Vatican News
La "flamme de la paix" de Hiroshima présentée au Saint-Père. La "flamme de la paix" de Hiroshima présentée au Saint-Père.  (Vatican Media)

La flamme de la paix de Hiroshima présentée au Pape François

Parmi les groupes présents ce mercredi matin à l’audience générale figurait la “Caravane de la Terre”, une initiative née en 2015 pour promouvoir la paix et l’abolition des armes nucléaires.

Une prière pour la paix et la justice, afin de construire ensemble un futur sans armes nucléaires : c’est dans cet esprit que se sont rassemblées au Vatican cinq jeunes filles de 13 ans, appartenant à cinq religions différentes, accompagnées par Stsuku Thurlow, une femme de 87 ans qui avait elle-même 13 ans lorsqu’elle a survécu au bombardement atomique sur Hiroshima, et par Ryokyu Endo, supérieur du temple de Wada Ji Sangha au Japon. Ce prêtre shintoïste est le fondateur de la Caravane de la Terre, un pèlerinage mondial interreligieux dédié à la paix, à la réconciliation et à la justice pour tous les peuples et les terres les plus tourmentées de notre planète.

Le Pape François s’est vu présenté la “Flamme de la paix”, allumée par les cendres ardentes de la bombe atomique et restée allumée de façon ininterrompue depuis le 6 août 1945. La jeune Japonaise Yusa Okada, la Palestinienne Janna Ibrahim, la Canadienne Manikanet Mestekosh, l’Américaine Yasmine Abouzaglo et l’Autrichienne Mirjam Schmitzhofer ont exprimé au Pape le fervent désir des jeunes pour un futur sans armes nucléaires.

À partir de 2015, 70 ans après la fin de la Seconde guerre mondiale, la Caravane de la Terre est allée de Nagasaki à Hiroshima, de Auschwitz à Srebrenica, des Premières nations indigènes du Canada jusqu’à Israël et à la Palestine. Chaque année, les prières et les activités de la Caravane de la Terre encouragent des milliers de personnes dans le monde à travailler pour un futur meilleur pour tous.

Le Pape François a fait part à plusieurs reprises de son désir de se rendre au Japon, où il pourrait visiter Nagasaki et relancer un appel pour l'interdiction des armes nucléaires. 

20 mars 2019, 18:13