Cerca

Vatican News
Le cardinal O'Malley, archevêque de Boston. Le cardinal O'Malley, archevêque de Boston. 

Cardinal O’Malley: priorité à l’écoute des victimes

L’archevêque de Boston insiste sur l’écoute des victimes d’abus pour comprendre cette souffrance.

Fabio Colagrande – Cité du Vatican

Le cardinal Sean O’Malley, archevêque de Boston et président de la Commission pontificale de protection des mineurs, a été interrogé par Vatican News au deuxième jour des débats :

« Je crois que la chose la plus importante pour un évêque est d’écouter l’expérience des victimes pour comprendre la souffrance et l’importance de ce problème dans l’Église. Dans ce sens, avoir des témoignages durant notre rencontre est très important. Je sais qu’il a été demandé aux évêques de parler avec les victimes avant la rencontre à Rome, mais je crois que tous n’ont pas pu le faire, donc au moins ici ils ont pu écouter ces expériences. L’écoute est très importante pour avoir une réponse pastorale devant ce problème.

On parle de collégialité dans la réaction aux abus. Qu’est-ce que cela signifie ?

Cela signifie que nous tous, les évêques, nous devons travailler ensemble en tant que collège épiscopal. Nous avons tous une responsabilité de prendre soin de ce problème dans le monde entier. Quand il y a un problème d’abus sexuels, un scandale, dans une partie du monde, il y a des répercussions partout, non ? Nous sommes dans un village global. C’est très important pour les évêques de travailler ensemble pour répondre, nous aider réciproquement, donner une aide surtout aux pays où manquent les ressources pour affronter ce problème. La collégialité est donc très importante : nous devons faire cela ensemble et en suivant les mêmes critères, en posant la question de la sécurité comme la priorité de toute l’Église.

Les laïcs peuvent collaborer avec les évêques et avec l’Église dans ce domaine ?

Leur présence est cruciale. Il est impossible que les évêques fassent ceci sans l’aide des laïcs.»

22 février 2019, 17:01