Cerca

Vatican News
Mgr Vincenzo Paglia, président de l'Académie Pontificale pour la Vie Mgr Vincenzo Paglia, président de l'Académie Pontificale pour la Vie 

Naissance d’un Observatoire International sur la Famille

Un nouvel organisme a été présenté ce 6 décembre en Salle de Presse du Saint-Siège : l’Observatoire International sur la Famille, qui étudiera les réalités des familles du monde entier et proposera plusieurs outils d’information. L’initiative est due, entre autres, à l’Institut pontifical Jean-Paul II d'études sur le mariage et la famille.

Adélaïde Patrignani – Cité du Vatican

«L’Observatoire que nous vous présentons aujourd’hui sert à cela: à garder les pieds sur terre, pour ainsi servir avec plus de force et d’énergie, de passion évangélique, l’amour entre l’homme et la femme, auquel sont confiés le sens de l’histoire et le destin de la création»: Mgr Vincenzo Paglia, président de l’Académie Pontificale pour la Vie, a présenté ainsi l’Observatoire International sur la Famille.

Un fruit d’Amoris Laetitia

Dans son discours prononcé en fin de matinée en Salle de Presse du Saint-Siège, Mgr Paglia a aussi désigné les trois entités à l’origine de cette initiative : l’Institut pontifical Jean-Paul II d'études sur le mariage et la famille – dont Mgr Paglia est grand chancelier -, l’université catholique de Murcie (Espagne), et le CISF (Centre International d’Études sur la Famille) de Milan. Divers instituts et facultés universitaires, de douze pays du monde, soutiennent le projet.

Cet Observatoire naît en réponse aux appels répétés du Pape François à prêter attention «au vécu concret des familles, à «la situation actuelle des familles en vue de garder les pieds sur terre»», a expliqué Mgr Paglia, reprenant les mots de l’exhortation apostolique Amoris Laetitia.

Les trois prochaines années seront consacrées «à l’étude de la pauvreté des familles, entendue dans le double registre relationnel/affectif et économique». Pour cela, des institutions académiques seront chargées de collecter des données. Des «réseaux de réalités familiales, de centre d’études, d’organisations non gouvernementales» seront aussi impliqués, en particulier Caritas Internationalis. Le Dicastère pour les Laïcs, la Famille et la Vie participe également «à la construction de ces précieux réseaux au service des familles», a poursuivi Mgr Paglia.

L’Observatiore International sur la Famille offrira par ailleurs un service d’informations «avec des nouvelles en continu sur la condition des familles du monde», au moyen d’un site internet, d’une newsletter, de réseaux sociaux.

06 décembre 2018, 15:52