Version Béta

Cerca

Vatican News
Le Pape encensant le cercueil du cardinal Tauran, le 12 juillet 2018 à la basilique Saint-Pierre. Le Pape encensant le cercueil du cardinal Tauran, le 12 juillet 2018 à la basilique Saint-Pierre.  (� Vatican Media)

Samedi, le Pape célèbre la messe pour les cardinaux et évêques décédés

Comme c’est la tradition chaque année, le Pape François célèbre ce samedi matin, au lendemain de la commémoration des fidèles défunts, une messe à la basilique Saint-Pierre à la mémoire des cardinaux et évêques décédés au cours de l’année écoulée.

Cyprien Viet – Cité du Vatican

Au lendemain de la messe pour les fidèles défunts, qu’il célèbre cette année au cimetière romain du Laurentino, et de sa visite dans la crypte vaticane pour prier sur les tombes des Papes défunts, le Pape François célèbre ce samedi matin à 11h30, en la basilique Saint-Pierre, une messe pour les cardinaux et évêques défunts.

Au cours de l’année écoulée, huit cardinaux sont décédés, parmi lesquels deux Français : le cardinal Bernard Panafieu, archevêque émérite de Marseille, décédé le 12 novembre 2017 à l’âge de 86 ans, et le cardinal Jean-Louis Tauran, président du Conseil pontifical pour le Dialogue interreligieux et camerlingue de la Sainte Église romaine, décédé le 5 juillet dernier aux États-Unis, à l’âge de 75 ans. Il est à noter que le cardinal Tauran, au service de la Curie romaine depuis plus de quatre décennies, et qui était très apprécié par le Pape François, n’a toujours pas été remplacé dans les fonctions qu’il occupait.

Autre figure marquante de la Curie romaine, le cardinal italien Andrea Cordero Lanza di Montezemolo s’est éteint le 19 novembre 2017 à l’âge de 92 ans, quelques jours après que le Pape ait rendu hommage aux victimes du massacre des Fosses ardéatines, parmi lesquelles figurait le propre père de ce cardinal. Après un long service diplomatique en tant que nonce apostolique dans plusieurs pays (Nicaragua, Honduras, Nicaragua, Terre Sainte, Italie…), le cardinal di Montezemolo fut archiprêtre de la basilique Saint-Paul-Hors-les-Murs de 2005 à 2009.

Le cardinal colombien Dario Castrillon Hoyos, décédé le 18 mai à l’âge de 88 ans, fut notamment préfet de la Congrégation pour le Clergé de 1998 à 2006 et président de la commission pontificale “Ecclesia Dei” de 2000 à 2009. Dans le cadre de cet organisme chargé des relations avec le milieu traditionnaliste, il fut considéré comme l’un des artisans du Motu Proprio Summorum Pontificum, en 2007, sur l’élargissement des possibilités de célébration de la messe tridentine.

Le cardinal Miguel Obando Bravo s’est éteint le 3 juin à l’âge de 92 ans à Managua, la capitale du Nicaragua, dont il fut l’archevêque durant 35 ans, de 1970 à 2005. Il avait traversé plusieurs phases politiques très contrastées et complexes, accueillant notamment le saint Pape Jean-Paul II lors d’un voyage houleux en 1983. Son décès est intervenu alors que le pays, dirigé par l’ancien sandiniste Daniel Ortega, traverse de graves tensions. Paradoxalement, alors qu’ils avaient été en opposition frontale durant la période sandiniste, le cardinal Obando Bravo avait fini par établir une relation de confiance avec le président Ortega, qui a décrété trois jours de deuil national pour lui rendre hommage, alors que ses relations avec l'actuel archevêque de Managua, le cardinal Leopoldo Brenes, sont plus difficiles. La tentative de médiation assumé par l'épiscopat nicaraguayen dans la crise qui fracture le pays a valu à plusieurs évêques des agressions verbales et physiques nombreuses de la part des partisans de Daniel Ortega.

Le cardinal allemand Karl Lehmann est décédé à 81 ans le 11 mars. Archevêque de Mayence de 1983 à 2016, et président de la conférence épiscopale allemande de 1987 à 2008, il fut longtemps considéré comme l’incarnation de l’aile “progressiste” de l’épiscopat allemand, ce qui lui avait valu quelques conflits dans les années 1990 et 2000 avec son compatriote le cardinal Ratzinger, alors préfet de la Congrégation pour la Doctrine de la Foi, notamment au sujet de la participation de l’Église catholique à des consultations de planification familiale, une présence soutenue par l'épiscopat allemand mais qui avait suscité un veto de la part du Vatican, car cette démarche pouvait être perçue comme une forme d’approbation tacite du droit à l’avortement.

Le cardinal écossais Keith O’Brien, archevêque d’Édimbourg de 1985 à 2013, s’est éteint le 19 mars, au surlendemain de son 80e anniversaire. Il avait vu sa fin de vie entachée par des accusations de «comportements indécents» et son aveu d’une homosexualité active. Il n'avait pas participé au conclave de 2013 en raison de la révélation de ces affaires. En 2015, il avait formellement renoncé «aux droits et prérogatives» du cardinalat, notamment la participation à un éventuel conclave, mais il avait gardé le titre de cardinal, contrairement à l’ancien archevêque de Washington, Theodore McCarrick, qui, lui, en juillet dernier, a été exclu du collège des cardinaux pour des accusations semblables, auxquelles s'ajoute toutefois une accusation d'abus sur mineur.

Le sujet des abus a également marqué l’épiscopat du cardinal américain Bernard Francis Law, décédé le 20 décembre 2017 à l’âge de 86 ans. Son long mandat comme archevêque de Boston, de 1984 à 2002, reste dans la mémoire collective associé à l’explosion du scandale des abus sexuels sur mineurs commis par des membres du clergé, qu’il fut accusé d’avoir couvert dans une enquête retentissante publiée par le Boston Globe. Cette affaire a connu un regain de visibilité médiatique plus récemment car elle avait servi de trame au film Spotlight, sorti au cinéma en 2016. Après son retrait de l’épiscopat américain, le cardinal Law fut appelé à Rome en tant qu’archiprêtre de la basilique Sainte-Marie-Majeure, fonction qu’il a occupé de 2004 à 2011.

165 évêques sont décédés depuis un an

Au total, selon des données compilées par le site catholic-hierarchy.com, qui met régulièrement à jour les statistiques de tous les diocèses du monde, 165 évêques se sont éteints au cours des 12 derniers mois : 35 en novembre et décembre 2017, et 130 depuis le 1er janvier 2018. Cette donnée pourrait toutefois être inexacte compte tenu de certaines situations canoniques potentiellement irrégulières, ou d'informations qui n'auraient pas été parfaitement recensées.

Outre les huit cardinaux précédemment mentionnés, pour le monde francophone, se détachent particulièrement les figures de Mgr Maurice Couture, archevêque émérite de Québec, décédé le 19 janvier, de Mgr René Séjourné, évêque émérite de Saint-Flour et ancien responsable de la section francophone à la Secrétairerie d’État, décédé le 1er juin, ou encore de Mgr François Garnier, archevêque de Cambrai, décédé le 15 août dernier.

02 novembre 2018, 14:55