Version Béta

Cerca

Vatican News
Frère Enzo Bianchi, fondateur de la communauté monastique de Bose dans le Piémont italien (nord de la péninsule). Frère Enzo Bianchi, fondateur de la communauté monastique de Bose dans le Piémont italien (nord de la péninsule). 

Frère Enzo Bianchi: «Une grande liberté spirituelle règne sur le Synode»

Le fondateur de la Communauté œcuménique de Bose, en Italie, apprécie l’évolution de l’organisation du processus synodal.

Entretien réalisé par Cyprien Viet – Cité du Vatican

Le Synode sur les jeunes, la foi et le discernement vocationnel entre ce lundi 15 octobre dans sa troisième semaine. Les rapports sur la seconde séquence de discussions en Cercles mineurs centrées sur le discernement, seront présentés ce lundi après-midi en congrégation générale. 

Ce parcours synodal étalé sur 25 jours pourrait être perçu extérieurement comme une sorte de «Parlement de l’Église». Mais cette vision est très réductrice. Il s’agit plutôt d’une sorte de retraite spirituelle, d’une session d’Exercices spirituels, avec des temps de réflexion, de prière silencieuse et de relecture personnelle…

Le frère Enzo Bianchi, fondateur de la communauté œcuménique de Bose, avait participé au Synode de 2008 sur la Parole de Dieu, et à celui de 2012 sur la Nouvelle Évangélisation. Il apprécie la grande liberté spirituelle qui règne sur cette assemblée.

Entretien avec Enzo Bianchi
15 octobre 2018, 06:54