Cerca

Vatican News
Point presse quotidien du synode, le samedi 13 octobre 2018, en Salle de presse du Saint-Siège. Point presse quotidien du synode, le samedi 13 octobre 2018, en Salle de presse du Saint-Siège.  

Point presse du Synode: le Pape invite les jeunes à «secouer l’Église»

Lors du point presse synodal de ce samedi 13 octobre, les thèmes de l’Afrique et du pardon ont été mentionnés.

Russell Pollitt, SJ – Cité du Vatican

Le cardinal Wilfried Napier, archevêque de Durban, le cardinal Omella Omella, archevêque de Barcelone, et l’auditrice mexicaine Corina Mortola Rodriguez sont intervenus.

Corina Mortola Rodríguez a fait part de sa reconnaissance au Pape François de donner aux jeunes l’occasion de prendre la parole. Une présence des jeunes qu’elle a qualifié «de fructueuse».

Elle a expliqué comment, lors d'une pause-café, elle avait eu une conversation avec le Pape François qui lui avait dit que les jeunes devaient «secouer l'Église». L’auditrice a par ailleurs affirmé que les jeunes souhaitaient une Église courageuse, «qui ne baisse pas les bras face à l'adversité, étant confrontée aux migrations, à la violence et aux abus de toutes sortes». Les jeunes veulent que l'Eglise soit le lieu de prédilection de la charité, a-t-elle rappelé, touchée par les excuses des pères synodaux à la suite du scandale des abus sexuels.

«Les jeunes ne veulent pas être dirigés, ils veulent être accompagnés», a-t-elle poursuivi. 

Le cardinal Juan José Omella Omella d’Espagne a ajouté que le Pape François s'était débarrassé de tout excès, et que l'Église devrait lui emboiter le pas.

«Les questions africaines sont laissées de côté»

Le cardinal Wilfrid Fox Napier, OFM, d’Afrique du Sud, s’est lui exprimé sur l’Afrique, pas assez présente dans le document du Synode, selon lui. «En Occident, beaucoup de jeunes quittaient l'Église, mais en Afrique, les jeunes la cherchent», s’est-il exclamé.

Les fléaux du chômage, de la pauvreté et de la migration ont également été soulignés. Le cardinal sud-africain a poursuivi sur les exploitations incontrôlées en Afrique, notamment l'extraction de minéraux et de l'environnement, et sur la corruption qui sévit au sein des gouvernements.

Le cardinal Napier a eu également quelques mots pour la transparence financière enclenchée au Vatican par François. «Les critiques sur François sont déséquilibrées, il y a beaucoup de choses  que le Pape a faites, et dont on ne parle pas souvent».

13 octobre 2018, 17:48