Version Béta

Cerca

Vatican News
Le cardinal Pietro Parolin, le 21 septembre 2018. Le cardinal Pietro Parolin, le 21 septembre 2018.  

Cardinal Parolin: le Pape confie aux catholiques chinois l’engagement pour la réconciliation

Il s’agit d’un accord de grande importance, en particulier pour la vie de l'Église catholique en Chine et pour le dialogue entre le Saint-Siège et les autorités civiles. C’est en ces termes que s’exprime le cardinal Pietro Parolin, dans une déclaration officielle, après la signature de l’accord sur la nomination des évêques. Le secrétaire d'État du Saint-Siège évoque un long cheminement, en insistant sur «la consolidation d'un horizon international de paix».

La signature d'un Accord provisoire entre le Saint-Siège et la République populaire de Chine sur la nomination des évêques revêt une grande importance, en particulier pour la vie de l'Église catholique en Chine et pour le dialogue entre le Saint-Siège et les autorités civiles de ce pays, mais également pour la consolidation d'un horizon international de paix, en cette période où nous sommes confrontés à tant de tensions dans le monde entier.

L’objectif du Saint-Siège est un objectif pastoral, c’est-à-dire qu’il s’agit d’aider les Églises locales afin qu'elles bénéficient de conditions majeures en terme de liberté, d'autonomie et d'organisation, de façon à ce qu’elles puissent se consacrer à la mission d'annonce de l'Évangile et contribuer au développement intégral de la personne et de la société.

Un besoin d'unité et de confiance 

Pour la première fois après des décennies, tous les évêques de Chine sont aujourd’hui en communion avec l'évêque de Rome. Le Pape François, comme ses prédécesseurs, s’adresse avec une attention particulière et un soin particulier au peuple chinois. Nous avons besoin d'unité, nous avons besoin de confiance et d'un nouvel élan; nous avons besoin d’avoir de bons pasteurs, qui soient reconnus par le successeur de Pierre et par les autorités civiles légitimes de leur pays. Et l'accord se situe précisément dans cet horizon: c'est un instrument qui, nous l'espérons, puisse aider dans ce processus, avec la collaboration de tous.

À la communauté catholique en Chine - aux évêques, aux prêtres, aux religieux et religieuses et aux fidèles - le Pape confie en particulier l'engagement de vivre un authentique esprit de réconciliation entre frères, en posant des gestes concrets qui aident à surmonter les incompréhensions du passé, y compris du passé récent. De cette façon, les fidèles, les catholiques en Chine pourront témoigner de leur propre foi, d’un amour sincère et s’ouvrir aussi au dialogue entre tous les peuples et à la promotion de la paix.

Déclaration du cardinal Parolin, en anglais
22 septembre 2018, 12:48