Version Béta

Cerca

Vatican News
Le cardinal Peter Turkson, ici lors d'un déplacement au Brésil. Le cardinal Peter Turkson, ici lors d'un déplacement au Brésil. 

Cardinal Turkson : le monde économique doit se mettre au service des familles

Dans le cadre de la Rencontre Mondiale des Familles, le cardinal Peter Turkson, préfet du Dicastère pour le Service du Développement humain intégral, est intervenu au sujet du rôle des entreprises.

«Le business doit tenir compte des talents individuels et satisfaire les besoins de l’humanité avec des biens authentiques et durables, et dans un esprit de service et de solidarité vis-à-vis de la famille humaine.» Le cardinal Peter Turkson, préfet du Dicastère pour le Service du Développement humain intégral, est intervenu sur ce thème lors de la première journée du Congrès pastoral tenu dans le cadre de la Rencontre mondiale des familles organisée à Dublin.

La famille, une institution voulue et créée par Dieu

En introduisant, dans la soirée du 22 août, la table ronde sur «la vocation des chefs d’entreprise : un perspective d’entreprise familiale», la cardinal a rappelé que selon Amoris Laetitia, «la famille est une institution humaine voulue et créée par Dieu pour le soin et l’existence continue de la personne humaine. C’est pour cela que la personne humaine est créée, non seulement avec dignité, à l’image et à la ressemblance de Dieu, mais comme homme et femme, capables à travers la collaboration réciproque de générer des enfants et de prendre soin d’eux.»

Le devoir de l’homme

Si l’on comprend «aussi le devoir de la personne humaine de cultiver et d’entretenir la terre en terme de travail, a expliqué le cardinal Turkson, alors ceci est l’expression de sa dignité à l’image de Dieu, de sorte que le travail est compris comme vocation de la personne humaine à être partenaire de Dieu, en mettant la Création au service des besoins de la personne humaine, pour le développement et l’élévation des personnes dans le besoin, et afin que cette vocation soit comprise comme dirigée par la logique du don, qui œuvre vers la destination universelle des biens de la Terre».

L’entreprise, une vocation noble

Dans cette optique, «l’entreprise est une noble vocation qui organise le travail pour mettre la création et ses ressources au service du bien de la famille humaine en général», sans oublier que «la famille est une ressource pour la durabilité et le service d’amour pour nos enfants et ceux qui viendront après nous».

(agence Sir)

23 août 2018, 16:48