Version Béta

Cerca

Vatican News
Paolo Ruffini, le nouveau Préfet du dicastère pour la Communication Paolo Ruffini, le nouveau Préfet du dicastère pour la Communication 

Paolo Ruffini veut une collaboration plus étroite avec l'Afrique de l'Est

Le nouveau Préfet du Dicastère pour la Communication du Saint-Siège envoie un message aux membres de l’Association des Conférences épiscopales d’Afrique de l’Est (AMECEA) réunis à Addis-Abeba, en Ethiopie, pour leur 19° Assemblée plénière. Paolo Ruffini assure les évêques qu’ils pourront compter sur la « constante collaboration » de son dicastère. Celui-ci ne se contentera pas « d’apporter le message de l’Évangile et la voix du Saint-Père dans les maisons des catholiques » d’Afrique de l’Est, il est « déterminé à apporter au monde les nouvelles de la vivace Église d’Afrique».

Marie Duhamel- Cité du Vatican 


C’est un de ses premiers messages depuis sa nomination le 5 juillet dernier à la tête du dicastère pour la Communication du Saint-Siège. Paolo Ruffini l’adresse aux 200 cardinaux et évêques d’Afrique de l’Est réunis depuis vendredi dans la capitale éthiopienne pour l’Assemblée de l’AMECEA. 

Le Préfet salue d’abord le travail «courageux et visionnaire» accompli depuis le Synode des évêques pour l'Afrique de 1994, qui portait sur «L'Église en Afrique et sa mission évangélisatrice vers l'an 2000 : vous serez mes témoins (Ac 1, 8)». Paolo Ruffini salue l’investissement important fait alors par les épiscopats dans les radios diocésaines. Celui-ci fut «prophétique et a rendu un très grand service à l’Église de cette région» puisqu’au cours des années «en collaboration avec Radio Vatican», ces radios ont apporté l’Évangile, mais aussi la voix du Pape dans de nombreux foyers catholiques.

Une réforme au service de l'Evangile

Aujourd’hui, la réforme des médias du Vatican commence à porter ses fruits, explique le Préfet. «Nous pouvons voir une croissante intégration, collaboration et cohésion entre des médias de communication du Vatican, jadis autonomes». La Radio a ainsi été intégrée au sein du dicastère. «Cela a été rendue nécessaire, en partie, en raison du changement de panorama des médias du monde». Le Saint-Siège n’a pu ignorer la «convergence significative des médias numériques».

Le Préfet veut toutefois rassurer les évêques africains dont les radios ont interagi avec Radio Vatican jusqu’à aujourd’hui. Paolo Ruffini rappelle les propos tenu par le Pape, le 4 mai 2017, lorsqu’il s’était adressé à la première Assemblée du Secrétariat pour la Communication. François jugeait alors nécessaire «une intégration et une gestion unitaire» des médias participant au système d’information du Saint-Siège, et ce au sein «d’une plateforme primaire pour faire connaître l’Evangile», résume Paolo Ruffini. Mais le Pape a également «exprimé catégoriquement son désir de prêter attention et des soins aux pays qui ont un accès rare aux nouvelles technologies numériques», rappelle-t-il.

Le dicastère n'abandonnera pas l'Afrique

«La réforme des médias du Vatican ne veut pas délaisser ni abandonner ces pays, dont un grand nombre se trouve en Afrique», a insisté à nouveau le préfet. Radio Vatican émet sur de nouvelles plateformes numériques, mais conserve ses modalités de transmission traditionnelles, comme les ondes courtes, pour les pays qui ont encore besoin de ce service, assure-t-il.

Le Préfet promet aux membres de l’AMECEA qu’ils «peuvent compter sur la collaboration constante du dicastère pour la Communication». Paolo Ruffini espère d’ailleurs une collaboration plus étroite à l’occasion de la Journée mondiale des communications sociales qui célèbre le message du Saint-Père. Le dicastère ne se contentera pas «d’apporter le message de l’Évangile et la voix du Saint-Père dans les maisons des catholiques» d’Afrique de l’Est, il est «déterminé à apporter au monde les nouvelles de la vivace Église d’Afrique, tous ses succès, ses bénédictions, mais aussi ses défis et sa douleur».

Paolo Ruffini assure que son bureau sera ouvert aux membres de l'AMECEA lorsqu'ils passeront à Rome.

Le nouveau préfet juge enfin «merveilleux» le fait que l’Assemblée de l’AMECEA puisse se tenir à Addis-Abeba alors que l’Ethiopie et l’Erythrée parlent à nouveau de paix après vingt ans d’hostilité. Une «lumière d’espérance» selon les mots du Pape.

L’Association des Conférences épiscopales d’Afrique de l’Est est réunie dans la capitale éthiopienne pour sa 19° Assemblée plénière du 13 au 23 juillet 2018. Elle se tient tous les quatre ans et rassemble 200 évêques venant d’Ethiopie, d’Erythrée, du Kenya, du Malawi, du Soudan, du Sud Soudan, de Tanzanie, d’Ouganda, de Zambie, de Djibouti, et de Somalie.

15 juillet 2018, 15:28