Version Béta

Cerca

Vatican News
Le métropolite Rastislav, primat de l’Eglise orthodoxe des Terres Tchèques et de Slovaquie Le métropolite Rastislav, primat de l’Eglise orthodoxe des Terres Tchèques et de Slovaquie 

Le 11 mai, visite du primat orthodoxe Rastislav au Pape François

Le métropolite Rastislav, primat de l’Eglise orthodoxe des Terres Tchèques et de Slovaquie, sera reçu en audience par le Pape François le vendredi 11 mai 2018.

Sergio Centofanti, Manuella Affejee- Cité du Vatican

Comme l’indique un communiqué du Conseil pontifical pour la promotion de l’Unité des chrétiens, il s’agit de la première visite du métropolite, élu en janvier 2014, au Pape François. Au cours de son séjour romain, -du 9 au 12 mai-,S.B Rastislav rencontrera également le cardinal Kurt Koch, président du dicastère susmentionné ; il célèbrera aussi la Divine Liturgie en la Basilique Saint Clément, qui abrite la tombe de St Cyrille, qui, avec son frère Méthode, a évangélisé les contrées slaves au IXe siècle.

L’Eglise orthodoxe des Terres Tchèques et de Slovaquie est la plus petite et la plus récente des 14 Eglises orthodoxes autocéphales. En 1946, les différentes communautés orthodoxes de Tchécoslovaquie, auparavant sous la juridiction du Patriarcat de Serbie et de celui de Constantinople, se réunissent en un unique exarchat autonome dépendant du Patriarcat de Moscou, lequel lui confère l’autocéphalie en 1951. Ce statut, qui octroie à l’Eglise une totale autonomie spirituelle, juridique et administrative, n’est reconnu par Constantinople qu’en 1998.

Nonobstant la division de la Tchécoslovaquie en deux Etats, la petite Eglise est parvenue à conserver son unité canonique. Selon les statuts adoptés en 1992, l’Eglise orthodoxe des Terres Tchèques et de Slovaquie comprend deux conseils métropolitains; elle est présidée par l’archevêque de Prague ou celui de Prešov, qui reçoit le titre de métropolite. Elle compte, à l’heure actuelle, 4 diocèses, 165 paroisses desservies par quelque 200 prêtres, une faculté de théologie, un séminaire et 8 monastères. L’Eglise compte environ 70 000 fidèles, répartis entre Tchéquie et Slovaquie. Ce chiffre officiel devrait toutefois être revu à la hausse, compte tenu du nombre élevé de migrants arrivés récemment d’Ukraine.

Le métropolite Christopher de Prague, primat de cette Eglise entre 2006 et 2013, a contribué à son ouverture œcuménique, en rendant notamment visite à Benoît XVI en 2009, avant d’être poussé à la démission en 2013. Rastislav de Prešov, âgé de 40 ans, lui succède en janvier 2014 après une élection controversée, reconnu d’emblée par Moscou, mais seulement en 2016 par Constantinople.

09 mai 2018, 15:27