Version Béta

Cerca

VaticanNews
Mgr Fisichella, interrogé par Alessandro Gisotti. Mgr Fisichella, interrogé par Alessandro Gisotti. 

Mgr Fisichella évoque le "pontificat de la nouvelle évangélisation"

Le président du Conseil pontifical pour la Nouvelle Évangélisation s’arrête avec Vatican News sur l’engagement de son dicastère pour faire grandir les fruits du Jubilé de la Miséricorde, et parle du rôle des sanctuaires pour donner un nouvel élan à l’évangélisation.

Alessandro Gisotti – Cité du Vatican

L’engagement du Pape François pour la nouvelle évangélisation est au centre de l’entretien accordé par Mgr Rino Fisichella à Vatican News, réalisée dans le cadre d’une série d’entretiens avec les responsables de la Curie romaine. Le président du Conseil pontifical pour la Nouvelle Évangélisation évoque aussi le thème de la miséricorde et des sanctuaires, confiés par le Pape à son dicastère il y a un an.

Mgr Fisichella, merci pour cette interview à Vatican News. Pouvez-vous nous donner une idée de la façon dont se déroule une journée type, si l’on peut dire comme ça, au Conseil pontifical pour la Nouvelle Évangélisation ?

Je dirais que c’est extrêmement dynamique, car nous recevons de nombreux groupes des diocèses, nous recevons les évêques, qui viennent en visite ad limina. Nous recevons des groupes de séminaristes, de jeunes : toutes ces réalités, des mouvements aux associations qui, de fait, quotidiennement, accomplissent une œuvre d’évangélisation. En ce moment, il y avait aussi des groupes qui sont intéressés dans la vie des sanctuaires. En somme, je dirais que c’est une vie extrêmement dynamique mais l’évangélisation est dynamique ! Donc nous devons nous mettre en adéquation à la mission d’évangélisation de l’Église.

Quelle est la signification particulière de la nouvelle évangélisation dans le pontificat du Pape François, en particulier à travers le service de son dicastère ?

Le programme du Pape François, nous le retrouvons dans son premier document, Evangelii Gaudium, qui, ne l’oublions pas, est venu à la suite du Synode sur la nouvelle évangélisation et la transmission de la foi. Donc, il me semble pouvoir dire avec conviction que le pontificat du Pape François se caractérise par cette ambition, cette mise en tension sur l’évangélisation. Combien d’expressions entendons-nous quotidiennement de la part du Pape François : une Église en sortie, une Église qui est un hôpital de campagne… Ce sont toutes des expressions qui ne font rien d’autre que ramener au cœur de son message fondamental : l’Église vit pour l’évangélisation ! L’Église a été voulue par Jésus, et donc la mission que Jésus a confié à l’Église est celle d’évangéliser.

Au printemps 2017, le Pape François a attribué au dicastère pour la Nouvelle Évangélisation la compétence sur les sanctuaires. Que pouvez-vous nous dire, un an après cette nouveauté ?

Cela signifie avant tout que nous sommes en train de nous organiser, et nous avons rencontré différentes réalités d’associations qui dirigent les différents sanctuaires. Nous avons déjà rencontré par exemple toutes les délégations des sanctuaires d’Italie, de France, en août je serai au Canada, et en septembre nous serons en Amérique latine. Il y a un grand mouvement parce que l’intuition du Pape François est heureuse de ce point de vue : faire des sanctuaires des lieux spéciaux d’évangélisation ! Nous avons des sanctuaires aux États-Unis, en Afrique, en Inde… Ce sont des situations qui permettent d’exprimer, même dans la particularité que chaque sanctuaire exprime en relation avec sa propre Église locale, la capacité de faire de ces lieux un espace spécial, particulier pour l’évangélisation. Et ceci se réalise à travers l’accueil, à travers la célébration des sacrements, à travers l’annonce de la Parole de Dieu, le témoignage de la charité.

Le Jubilé de la Miséricorde a engagé son dicastère en première ligne. Comment se poursuit, à travers votre travail, la semence de l’année jubilaire ?

 

Ce que le Pape François nous a confié, c’est continuer la spiritualité de la miséricorde. Je dois dire que, dans cette perspective, une compétence qui nous a été confiée durant le Jubilé est celle des Congrès de la Divine Miséricorde. La chose importante est que nous avons déjà des initiatives à ce sujet. Justement, d’ici quelques jours, le dimanche 8 avril, le Pape célèbrera Place Saint-Pierre la Divine Miséricorde. Ensuite, lundi, mardi, et mercredi, nous aurons ici à Rome environ 600 missionnaires de la Miséricorde. Comme on le sait, le Pape, en conclusion du Jubilé, a souhaité donné à ces prêtres la possibilité de pardonner certains péchés. Ils se retrouveront ici à Rome parce que le Pape a désiré qu’ils continuent leur ministère. Ils seront ici avec le Pape pour trois jours : un moment de rencontre, un moment à travers lequel la réflexion, la prière, aidera à développer leur ministère d’une manière encore plus efficace et riche.  

 

23 mars 2018, 17:26