Version Béta

Cerca

Vatican News

Le “Hackathon” du Vatican, quatre jours pour aider le monde

Jusqu’au dimanche 11 mars se tient un «marathon des cerveaux» pour trouver et proposer des solutions face à certains des grands problèmes d’aujourd’hui. Mgr Lucio Adrian Ruiz, secrétaire du SPC, nous explique comment est née cette initiative.

Un marathon de jeunes talents pour offrir des solutions aux problèmes globaux qui tourmentent notre époque : c’est le sens de cette démarche du “Vatican Hackathon”, un évènement original qui implique des développeurs de logiciel, des programmateurs, des graphistes, des chefs de projet du monde entier. Mgr Ruiz, secrétaire du Dicastère pour la Communication, explique que cette initiative se situe en cohérence avec «le cœur du Saint-Père», et avec la problématique des migrants et réfugiés qui lui est chère.

Dans son encyclique Laudato Si’, le Pape faisait référence à la technologie et à son usage responsable pour que puissent en bénéficier aussi les plus pauvres et désavantagés. «Hackathon est une réalité qui met en dialogue», explique Mgr Ruiz, et «il s’intègre dans un sillage de dialogue entre science et foi, technique et foi, qui est depuis toujours présent dans l’Église». «Dans ce dialogue, il y a eu aussi des moments difficiles, mais la relation entre la science et la foi est une relation que l’on a toujours cherché à maintenir. Hackathon est donc un évènement culturellement nouveau mais la réalité du dialogue n’est pas nouvelle.»

Organisé par l’OPTIC, un think-tank qui s’occupe des questions éthiques posées par la technologie, par le Conseil pontifical pour la Culture et la Section Migrants et Réfugiés du Dicastère pour le Développement humain intégral, “VHack” est un projet qui vise à créer un pont entre la technologie et les valeurs centrées sur l’homme. Ce “marathon des cerveaux” se terminera le dimanche 11 mars.

09 mars 2018, 15:53