Cerca

Vatican News
Le Patriarche grec-melkite, Joseph Absi, le 12 février au Vatican. Le Patriarche grec-melkite, Joseph Absi, le 12 février au Vatican. 

Les membres du synode grec-melkite reçus par le Pape François

Le Pape François a reçu les membres du synode grec-melkite au Vatican, ce lundi 12 février. Saluant le Patriarche Joseph Absi, le Saint-Père a adressé ses prières à la «Syrie bien-aimée» et à tout le «Proche-Orient», où l’Église grecque-melkite est profondément enracinée, et où elle assure un «précieux service pour le bien du peuple de Dieu», il est revenu sur les conditions difficiles dans lesquelles les membres de cette Église accomplissaient leur mission, et vivaient leur foi.

Xavier Sartre – Cité du Vatican

Les évêques et les prêtres grecs-melkites ont une mission essentielle rappelle François: encourager les fidèles à demeurer sur leur terre, principalement la Syrie, «frappée ces dernières années par des souffrances indicibles». Ils sont ainsi appelés à «manifester devant le peuple de Dieu qui souffre, communion, unité, proximité, solidarité, transparence et témoignage». Le Pape entend les aider grâce notamment à la journée de prière et de jeûne du 23 février prochain, dédiée à la paix.

Lors de cette rencontre, qui intervient après l’assemblée synodale de cette Église d’orient tenue au Liban début février, le Pape a souligné que les pasteurs avaient une tâche toute particulière: celle de réanimer le cœur des fidèles, demeurant à leurs côtés, les consolant, allant à leur rencontre et répondant à leurs besoins.

«Nous avons tant besoin de pasteurs qui embrassent la vie avec l’ampleur du cœur de Dieu, sans s’abandonner aux satisfactions terrestres, sans se contenter de maintenir ce qui existe déjà, mais en visant toujours plus haut», a expliqué François. Les pasteurs doivent ainsi être «libres de la tentation de se maintenir en “basse altitude”, libérés des mesures étroites d’une vie tiède et routinière», «pauvres, détachés de l’argent et du luxe, au milieu d’un peuple qui souffre, annonciateurs cohérents de l’espérance pascale, en chemin permanent avec les frères et les sœurs».

12 février 2018, 13:00