Version Béta

Cerca

VaticanNews
Les Musées du Vatican consacreront une exposition aux œuvres d’Andy Warhol traversées par une dimension religieuse, en 2019. Les Musées du Vatican consacreront une exposition aux œuvres d’Andy Warhol traversées par une dimension religieuse, en 2019. 

La spiritualité dans les œuvres d’Andy Warhol, bientôt aux Musées du Vatican

Les Musées du Vatican consacreront une exposition aux œuvres d’Andy Warhol traversées par une dimension religieuse, en 2019.

Delphine Allaire – Cité du Vatican

L’excentrique et le réputé superficiel Andy Warhol aux prestigieux Musées du Vatican, une rencontre entre deux mondes en apparence antagonistes, qui pourrait bientôt se produire.

C’est ce qu’a confirmé Barbara Jatta, directrice de l’institution culturelle vaticane, à la rédaction allemande de Vatican News, le 30 janvier.

Le 28 janvier, le magazine d'art The Art Newspaper rapportait les «négociations finales» en cours entre le Andy Warhol Museum de Pittsburgh, ville dont le peintre est originaire, et les Musées du Vatican, en vue d’exposer toutes ses œuvres teintées de références religieuses.

L’importance des icônes

Pour Alain Cueff, historien de l’art, professeur à l'École nationale supérieure des arts décoratifs de Paris (ENSAD), la matrice des icônes est fondamentale pour décrypter la production warholienne. 

Élevé dans une culture orthodoxe, le dotant d’un rapport spécifique aux icônes, Andy Warhol se rendait à la messe plusieurs fois par semaine en l’église Saint-Jean Chrysostome de Pittsburgh avec ses parents.

Une spiritualité christique

«Plus âgé, son expérience assez solitaire des églises a marqué son style pictural», explique l’historien de l’art.  Fait méconnu, la production artistique d’Andy Warhol est en effet traversée d’une certaine spiritualité christique. L’artiste a peint une série de croix, rouges et jaunes, pour ses premières grandes œuvres religieuses en 1982.

Un axe du sacré également visible dans «La Cène» (1986), sa reproduction du célèbre tableau de Léonard de Vinci.

À la recherche du salut

L’œuvre entière d’Andy Warhol est donc une «contemplation des vanités»: nourriture, corps, mystères de l’incarnation, icônes…, estime Alain Cueff, auteur d’un essai dédié à cette dimension religieuse dans l’œuvre de l’artiste (Warhol à son image, Flammarion, 2009).

L’univers de cet artiste, saturé de rites et de symboles, peut donc être assimilé à une forme de recherche de salut. 

La conversion au catholicisme

Converti au catholicisme sur le tard, Andy Warhol est néanmoins doté «d’une foi sincère, matérialisée par de nombreuses actions philanthropiques», ajoute Alain Cueff. En 1982, le chantre du pop art avait ainsi rencontré le saint Pape Jean Paul II au Vatican.

Superficiel mais spirituel, décadent mais religieux, l’ensemble des paradoxes warholiens seront à découvrir ou redécouvrir, lors de cette rétrospective annoncée pour 2019.

02 février 2018, 15:20