Version Béta

Cerca

Vatican News
Rencontre entre le Pape François et la conseillère d'Etat birmane et prix Nobel de la Paix, Aung San Suu Kyi, lors du voyage du Pape en Birmanie, en novemvre 2017. Rencontre entre le Pape François et la conseillère d'Etat birmane et prix Nobel de la Paix, Aung San Suu Kyi, lors du voyage du Pape en Birmanie, en novemvre 2017.  (AFP or licensors)

La diplomatie du Saint-Siège, selon le Pape François

« Le Pape François : une nouvelle diplomatie au Saint-Siège ? » : c’est le titre du colloque organisé par Sciences Po Paris et la Fédération internationale des universités catholiques ce vendredi 15 décembre 2017 à Paris.

Tout au long de la journée, des chercheurs, journalistes et diplomates se penchent sur la diplomatie menée par le Pape François en Amérique latine, envers les chrétiens d’Orient ou les catholiques et la Chine. Les prises de parole fortes du Pape sur de nombreux sujets de politique internationale, comme celle à Lampedusa sur la question des migrants, ou des Rohingyas lors de son dernier voyage au Bangladesh, dessinent les contours d’une diplomatie du Saint-Siège qui évolue tout en respectant les grands principes qui la guident depuis plus d’un siècle.

L’activité diplomatique menée par l’Église a contribué à obtenir des résultats concrets, comme le dégel des relations entre Cuba et les États-Unis, la signature d’un accord de paix en Colombie entre les FARC et le gouvernement. La médiation au Venezuela a certes échoué, mais le Pape et les services diplomatiques du Saint-Siège ne baissent pas les bras.

François Mabille, secrétaire général de la Fédération internationale des universités catholiques revient avec Xavier Sartre sur les inflexions apportées par le Pape François à la diplomatie du Saint-Siège :

Entretien avec François Mabille
15 décembre 2017, 16:42