Version Béta

Cerca

Saint Pierre, apôtre, patron de la ville de Rome

Saint Pierre Saint Pierre  (© Biblioteca Apostolica Vaticana)

Son nom était Simon, c'est Jésus qui l'appela Pierre. Natif de Bethsaïde, il vivait à Capharnaüm et était pêcheur sur le lac de Tibériade. Le maître l'invite à le suivre avec son frère André, et Jacques et Jean, il est témoin de quelques faits importants: la résurrection de la fille de Jaïre, la transfiguration, l'agonie dans le jardin des oliviers. Dans son cheminement à côté du Messie, la figure de Pierre émerge comme un homme simple, naturel, parfois impulsif. Il parle et agit souvent au nom des apôtres, il n'hésite pas à demander à Jésus des explications et des éclaircissements à Jésus sur sa prédication ou les paraboles, l'interroge sur diverses questions. Et il est le premier à répondre quand le maître s’adresse aux douze. "voulez-vous partir vous aussi?", demande Jésus après avoir parlé dans la synagogue de Capharnaüm, suscitant embarras aussi parmi tant de disciples, dont beaucoup, à partir de ce moment, décident de ne plus le suivre. «Seigneur, à qui irions-nous?- Répond Simon Pierre -Tu as les paroles de la vie éternelle. Et nous croyons, et nous savons que tu es le Saint de Dieu. » (Jn 6:67-68).

La confession de la foi

À Césarée de Philippe, quand Jésus demande aux siens "Vous qui dites que je suis?", c'est Pierre qui affirme: "Tu es le Christ, le fils du Dieu vivant" (Mt 16,16). Et Jésus: "Et moi, je te le déclare : Tu es Pierre, et sur cette pierre je bâtirai mon Église ; et la puissance de la Mort ne l’emportera pas sur elle.  Je te donnerai les clés du royaume des Cieux : tout ce que tu auras lié sur la terre sera lié dans les cieux, et tout ce que tu auras délié sur la terre sera délié dans les cieux. " (Mt 16.18-19). C'est la tâche que Pierre reçoit: gouverner l'Église. Les Évangiles révèlent que Jésus choisit de confier son Église à un pêcheur peu instruit, qui parfois ne sait pas voir la volonté de Dieu, spontané: Pierre proteste quand Jésus révèle sa passion; Il veut se soustraire au lavement des pieds au cours de la dernière Cène, n’acceptant pas ce geste si humble du maître; Il nie par trois fois de connaître Jésus après l'arrestation. Les apôtres lui reconnaissent le rôle conféré par Jésus et c’est lui à prendre plusieurs initiatives. Le matin de Pâques, informé par Marie-Madeleine de la disparition du corps du maître du sépulcre, c'est lui à s’y précipiter ensemble avec un autre disciple. Mais ce dernier, le précédant dans la course, laissa Pierre entrer en premier, comme par respect.

La mission de saint Pierre

Après la résurrection de Jésus, les apôtres se rassemblent au cénacles où le maître s’est parfois manifesté. Chacun reprend sa vie quotidienne et Peter retourne à son bateau et à ses filets. Et c'est justement après une nuit passée à pêcher que le maître lui apparaît à nouveau (Jn 21, 3-7). Il lui demanda de paitre son troupeau et lui prédit de quelle mort il le glorifierait (Jn 21, 15-19). Après l'ascension de Jésus, Pierre est le point de référence des apôtres et des premiers disciples du Christ, il commence à parler en public, à prêcher et à opérer des guérisons. Il est arrêté, convoqué et relâché à plusieurs reprises par le sanhédrin, contraint de prendre acte de l'autorité avec laquelle il parlait et de l'enthousiasme des gens autour de lui qui grandissait toujours plus. Pierre commence également à se déplacer de ville en ville pour raconter la bonne nouvelle. Mais il revient souvent à Jérusalem et c'est là qu'un jour Paul se présente à lui et aux autres apôtres en racontant sa conversion. Pierre et Paul s'embarquent ensuite sur des routes différentes, tous les deux  ne sont pas épargnées en de nombreux voyages, mais leur vie se croisent souvent à Jérusalem. Pierre se confronte à Paul plusieurs fois, accepte les observations et considérations et là se retrouve à discuter pour décider des orientations de l'Église naissante. Les deux apôtres se retrouvent enfin à Rome.

Évêque de Rome

Pierre renforce la communauté chrétienne et la guide. Il est emprisonné pendant la persécution de Néron, puis crucifié la tête en bas, à sa propre requête, tandis que Paul, condamné à mort par le Tribunal romain, est décapité. La tradition rapporte que leur martyre a eu lieu le même jour: 29 juin de l'année 67. Pierre meurt dans le Cirque de Néron, sur la colline du Vatican, Paul sur la via Ostiense. Sur leurs tombes se trouvent la Basilique Saint-Pierre et la Basilique Saint-Paul hors-les-murs