Version Béta

Cerca

Nativité de saint Jean Baptiste

saint Jean Baptiste, Iconostase de Céphalonie saint Jean Baptiste, Iconostase de Céphalonie 

La vocation prophétique de saint Jean Baptiste est entourée dès le sein maternel d’événements extraordinaires qui préparent la naissance de Jésus. L’Evangile de Luc (39-45) raconte que sa mère, Elisabeth, alors qu’elle était enceinte, avait reçu la visite de Marie, de son côté déjà enceinte, et que Jean exulta de joie dans le sein maternel à la voix de Marie.

Elizabeth était stérile et désormais très avancée en âge. Et c’est l’archange Gabriel qui annonça à son mari Zacharie, la naissance d’un fils: « sois sans crainte, Zacharie, lui avait dit l’Archange, car ta prière a été exaucée et ta femme Elizabeth te donnera un fils et tu lui donneras le nom de Jean. Tu en auras joie et allégresse et beaucoup se réjouiront de sa naissance. Car il sera grand devant le Seigneur»

Jean Baptiste se présente lui-même

« Voix qui crier dans le désert: Préparez le chemin du Seigneur, rendez droits ses sentiers». Jean Baptiste se définissait ainsi et sa mission. Les Evangiles nous disent qu’il vivait dans le désert, vêtu de peau de chameau, et se nourrissait de sauterelles et de miel sauvage ; il faisait pénitence et invitait à la conversion. Un jour, au bord des rives du Jourdain, eut la rencontre avec le Messie lui-même qui lui demande d’être lui aussi baptisé. C’est un baptême de pénitence, celui de Jean qui est figure du Baptême selon l’Esprit. «Moi je vous baptise avec l’eau pour la conversion, disait-il à ses disciples, mais celui qui vient derrière moi est plus puissant que moi et moi je ne suis pas digne pas même de délier la courroie de ses sandales; lui il vous baptisera dans l’Esprit Saint et le feu».

Et après voir baptisé le Sauveur, il confiait, «Maintenant ma joie est complète. Lui, il doit grandir et moi au contraire je dois diminuer». Sa mission était accomplie.

Un homme juste et le prix de la vérité

Jean Baptiste aime la vérité et pour cela il meurt décapité en prison. Le roi Hérode l’avait fait arrêter à cause d’Hérodiade, femme de son frère Philippe, qu’il avait épousée. Jean, en effet, lui avait reproché qu’il n’était pas licite de rester avec la femme de son frère. Hérode cependant reconnaissant en lui un homme juste, n’aurait pas voulu le faire tuer .Mais Hérodiade réussit à convaincre sa fille à demander, en récompense d’une sa dance exécutée au cours d’un banquet, la tête de Jean Baptiste.