Version Béta

Cerca

Saint Joseph, époux de la Vierge Marie

Saint Joseph, Mariotto di Nardo Saint Joseph, Mariotto di Nardo  (© Musei Vaticani)

Un homme juste

La première définition de Joseph que nous rencontrons dans l’évangile de Matthieu est «juste». Le fiancé de Marie, face à l’inexplicable grossesse de sa fiancée, ne pense pas à son propre orgueil ni à sa propre dignité blessée: il pense au contraire à la sauver de la méchanceté des gens, à la sauver de la lapidation à laquelle elle pouvait être condamnée. Il ne voulut pas la répudier publiquement, et pense se séparer d’elle en secret. Mais, dans cette situation compréhensible, dans cette souffrance, l’amour de Dieu parvient à le soulager; un ange vient lui parler, et lui inspire le choix le plus juste, qui est toujours celui de ne pas avoir peur: «Ne crains pas de prendre avec toi Marie, ton épouse, car ce qui est engendré en elle vient de l’Esprit Saint. Elle mettra au monde un fils et tu l’appelleras Jésus»

Un homme obéissant

Un ange accompagne Joseph dans les moments les plus difficiles de sa vie, et l’attitude de Joseph devant les paroles du messager céleste est toujours une obéissance confiante: prends Marie comme épouse et quand l’ange , après la naissance de Jésus, revient l’avertir de la persécution d’Hérode , il fuit nuitamment avec sa famille en Egypte, un pays étranger, où il doit recommencer tout à zéro, se trouver un nouveau travail(chez Matthieu, chapitre 13, on nous parle aussi de son métier d’artisan, quand les habitants de Nazareth , sceptiques, se demandent:«N’est-ce-pas le fils du charpentier?» pour regagner la confiance des voisins. Et quand l’ange revient encore pour l’informer de la mort d’Hérode et lui demander de retourner dans le pays d’Israël, il prend avec lui son épouse et son fils et se réfugie en Galilée, à Nazareth, de nouveau sur le conseil de l’ange.


Père Putatif

Il n’y a pas de doute que Joseph ait aimé Jésus avec toute la tendresse qu’un père a pour son propre fils: tout ce que Joseph fait est pour protéger et éduquer ce mystérieux enfant, obéissant et sage, qui lui a été confié. Eduquer Jésus: l’immense disproportion de la tâche de dire à Dieu ce qui est juste et ce qui ne l’est pas. Cela doit avoir été humainement difficile et intimement douloureux, après qu’il l’est cherché avec angoisse pendant trois jours, durant lesquels, sans avoir averti ni lui ni sa mère, Jésus était resté dans le temple à discuter avec les docteurs de la loi, et s’entendre dire par ce petit garçon de 12 ans: « Ne saviez-vous pas que je dois m’occuper des affaires de mon Père?» Mais c’est le désarroi que peut éprouver tout papa lorsqu’il s’aperçoit que ses enfants ne lui appartiennent pas, et que leur Destin est dans les mains de Dieu.

Protecteur des mourants

Joseph n’apparaît dans aucun des quatre évangiles durant la vie publique de Jésus, ni au Calvaire, ni au moment de la Résurrection. On peut en déduire pour cela qu’il soit mort avant que Jésus ne commence sa prédication. Selon la tradition, Joseph serait mort avec à ses côtés Marie et Jésus, et c’est pour cette raison qu’il est invoqué aussi comme protecteur des mourants, c’est pour cela que nous tous, nous prions de pouvoir quitter cette terre avec à nos côtés Jésus et sa Mère.