Vatican News

Audience générale: «Comment vivons-nous notre foi ?»

Le Pape François a poursuivi sa catéchèse ce mercredi sur la lettre de Saint Paul aux Galates, en revenant notamment sur l'interpellation vive de l'Apôtre et sa mise en garde contre toute forme de rigidité qui éloigne de l'Esprit de Dieu.

Devant les fidèles réunis dans la salle Paul VI du Vatican, le Pape François a poursuivi ce mercredi sa catéchèse autour de la lettre de Saint Paul aux Galates. Le Saint-Père a notamment mis en avant le conflit entre l'Apôtre des Gentils et les premiers chrétiens de Galatie et les vigoureuses mises en garde de Paul contre toute tentation de rigidité et fondamentalisme. «L'Apôtre pose des questions aux Galates afin de secouer leur conscience. Ces questions sont rhétoriques, car les Galates savent très bien que leur venue à la foi en Christ est le fruit de la grâce reçue par la prédication de l'Évangile. Elle les amène au début de leur vocation chrétienne» a t-il expliqué.

Dans ce dernier chapitre, le Pape a rappelé comment Saint Paul met au défi les Galates de regarder où ils se sont éloignés de leur foi et comment ils risquent d'annuler la grâce qu'ils ont expérimentée avec la tentation de suivre d'autres annonces. Paul utilise des termes très forts comme celui de «folie», pour décrire leur comportement, parce qu'ils risquaient de perdre leur foi dans le Christ, qu'ils avaient initialement accueillie avec enthousiasme. 

«L'intention de Paul est d'acculer les chrétiens pour qu'ils se rendent compte de l'enjeu et ne se laissent pas séduire par la voix des sirènes qui veulent les entraîner vers une religiosité basée uniquement sur l'observation scrupuleuse des préceptes» a explique le Souverain Pontife. 

L'amour du Christ, source de salut

En s'exprimant aux Galates, Paul s'exprime aussi à nous aujourd'hui: «comment vivons-nous notre foi ? L'amour du Christ crucifié et ressuscité reste-t-il au centre de notre vie quotidienne comme source de salut, ou nous contentons-nous de quelques formalités religieuses pour apaiser nos consciences ?» a demandé le Saint-Père. François a invité les fidèles à garder la certitude que, «même lorsque nous sommes tentés de nous détourner, Dieu continue à nous accorder ses dons»

Nous devons continuellement nous en tenir à ce «précieux trésor, à la beauté de la nouveauté du Christ», plutôt qu'à des éléments extérieurs, à «quelque chose qui nous attire momentanément mais nous laisse ensuite vides à l'intérieur» a encore expliqué le Pape. 

Cette lettre aux Galates pourra nous aider «à ne pas écouter ces propositions quelque peu fondamentalistes qui nous font reculer dans notre vie spirituelle» a t-il conclu, et nous aidera à avancer dans la vocation pascale de Jésus. Dieu parle au présent, il «ne nous abandonne pas mais reste avec nous, avec son amour miséricordieux. Dieu est toujours proche de nous par sa bonté».

01 septembre 2021, 10:01

Audiences récentes

Tout lire >