Recherche

Vatican News
Le Pape célébrant la messe à Santo Spirito in Sassia à Rome, le 11 avril dernier (photo d'illustration) Le Pape célébrant la messe à Santo Spirito in Sassia à Rome, le 11 avril dernier (photo d'illustration)  (Vatican Media)

Le soutien du Pape à la semaine nationale liturgique en Italie

Dans un message adressé au président du Centre d'Action Liturgique, François souhaite qu'à l'occasion de l'évènement qui se tient à Crémone, puissent émerger des lignes pastorales pour une relance vigoureuse de la formation liturgique.

A l'occasion de la 71e semaine nationale liturgique qui s'ouvre ce lundi à Crémone dans le nord de l'Italie, le Pape François a envoyé un message à Mgr Claudio Maniago, président du CAL (Centre d'Action liturgique), qui organise l'évènement. Dans ce message, signé par le cardinal Parolin, on peut lire que le Pape rend d'abord grâce au Seigneur que cet évènement puisse se tenir cette année. En raison de la violence de la pandémie l'an passé, il avait dû être reporté.

Cette semaine s'achèvera le 26 août et a pour thème cette année: «Là ou deux ou trois sont réunis en mon nom (Mt 18,20). Communautés, liturgies et territoires. Le rassemblement hebdomadaire au nom du Seigneur». Malgré la pandémie et ses contraintes sanitaires, «l'amour du Seigneur et la créativité pastorale ont poussé les pasteurs et les fidèles laïcs à explorer d'autres manières de nourrir la communion de foi et d'amour avec le Seigneur et avec leurs frères et sœurs, en attendant de pouvoir revenir à la plénitude de la célébration eucharistique dans la paix et la sécurité» souligne le Pape. 

«La triste expérience du "jeûne" liturgique de l'année dernière a mis en évidence la bonté du long chemin parcouru depuis le Concile Vatican II, sur la voie tracée par la Constitution Sacrosanctum Concilium», peut-on encore lire dans ce message. «Le temps de privation a permis de percevoir "l'importance de la divine liturgie pour la vie des chrétiens, qui y trouvent la médiation objective requise par le fait que Jésus-Christ n'est pas une idée ou un sentiment, mais une Personne vivante, et son Mystère un événement historique». 

Un changement d'époque

François explique dans ce message que la longue «suspension» de la liturgie fut «une indication alarmante du stade avancé du changement d'époque». En d'autres termes, «dans la vie réelle des gens, la perception même du temps et, par conséquent, du dimanche lui-même, de l'espace, a changé, avec des répercussions sur la manière d'être et de sentir la communauté, les personnes, la famille et la relation avec un territoire».

Face à ces défis, le Pape souhaite ainsi que cette semaine liturgique puisse permettre d'identifier et suggérer «quelques lignes de pastorale liturgique à offrir aux paroisses, afin que le dimanche, l'assemblée eucharistique, les ministères, le rite sortent de la marginalité vers laquelle ils semblent inexorablement précipités et retrouvent une centralité dans la foi et la spiritualité des croyants».

La récente publication de la troisième édition du Missel romain et la volonté des évêques italiens de l'accompagner d'une relance vigoureuse de la formation liturgique du peuple saint de Dieu «sont de bon augure dans cette direction» conclut le Saint-Père. 

 

 

23 août 2021, 10:20