Recherche

Vatican News
Le cardinal Monsengwo (droite) avec le Pape François au Vatican le 13 février 2015. Le cardinal Monsengwo (droite) avec le Pape François au Vatican le 13 février 2015.  (AFP or licensors)

Les condoléances du Pape après la mort du cardinal Monsengwo

Suite au décès de l'archevêque émérite de Kinshasa, le Saint-Père a écrit à son successeur le cardinal Ambongo dans lequel il rend hommage à une grande figure de l'Église congolaise mais aussi de l'Église universelle.

Le Pape François a envoyé ce mardi un télégramme de condoléances au cardinal Fridolin Ambongo, l'archevêque de Kinshasa suite au décès de son prédécesseur le cardinal Laurent Monsengwo le 11 juillet dernier. 

«Ayant appris avec tristesse le décès du Cardinal Laurent Monsengwo Pasinya, Archevêque émérite de Kinshasa, je vous adresse mes vives condoléances ainsi qu’à sa famille, aux Évêques auxiliaires et aux fidèles des diocèses d’Inongo, de Kisangani et de Kinshasa dont il a été successivement le Pasteur» peut-on lire. Le Pape, dans ce télégramme rend hommage à la grande figure que représenta l'ancien archevêque de la capitale congolaise, demandant à Dieu «d’accueillir dans sa paix et dans sa lumière cet exégète, cet homme de science, ce grand homme spirituel et ce Pasteur intensément dévoué au service de l’Église, partout où il a été appelé».

François rappelle aussi que l'ancien archevêque de Kinshasa fut «attentif aux besoins des fidèles, rempli de courage et de détermination» et consacra sa vie de prêtre et d’évêque «à l’inculturation de la foi et à l’option préférentielle pour les pauvres».

Une figure écoutée et respectée

«Il a ainsi incarné la mission prophétique de l’Église. Homme épris de justice, de paix et d’unité, il s’est fortement impliqué dans le développement humain intégral en République Démocratique du Congo» poursuit le Souverain Pontife dans son télégramme, qui précise aussi que le cardinal Monsengwo «a été une grande figure écoutée et respectée de la vie ecclésiale, sociale et politique de la nation et s’est toujours engagé pour le dialogue et la réconciliation de son peuple». Le Pape salue ainsi sa contribution «significative pour l’avancée du pays».

François rappelle enfin que le cardinal congolais fut un «fidèle et proche collaborateur ces dernières années, qui n’a cessé d’apporter sa contribution à la vie de l’Église universelle».

13 juillet 2021, 10:27