Vatican News
L’hôpital al-Hussain de Nassiriya au sud de l'Irak, sous les décombres, après l'incendie du lundi 13 juillet 2021. L’hôpital al-Hussain de Nassiriya au sud de l'Irak, sous les décombres, après l'incendie du lundi 13 juillet 2021.  

Incendie dans un hôpital irakien, le Pape prie pour les victimes

Dans un télégramme adressé au nonce apostolique en Irak, le Pape François adresse ses condoléances à toutes les victimes de l’incendie d’une unité Covid de l’hôpital al-Hussein de Nassriyah au sud du pays. L’incendie meurtrier survenu lundi a tué au moins 64 personnes.

C’est dans un télégramme signé du cardinal Pietro Parolin, Secrétaire d’État du Saint-Siège, et adressé au nonce apostolique à Bagdad, Mgr Mitja Leskovar, que le Souverain pontife a assuré sa proximité spirituelle «à tous ceux qui ont été touchés par le tragique incendie de la salle d'isolement Covid de l'hôpital al-Hussein à Nassiriya».

«Profondément attristé, il prie spécialement pour les personnes décédées et pour le réconfort de leurs familles et amis qui pleurent leur perte. Il invoque sur les patients, le personnel et les soignants les bénédictions de Dieu: consolation, force et paix», est-il écrit dans le télégramme daté du mardi 13 juillet 2021.

Il y a deux mois, incendie similaire dans un hôpital de Bagdad 

Deux mois et demi après une tragédie similaire, l’Irak subit une nouvelle fois un incendie meurtrier dans un hôpital, ravageant 70 lits de l’unité Covid de l’établissement hospitalier de Nassiriya.

Au moins 64 personnes ont péri selon un dernier bilan, tandis qu’une centaine de personnes ont été blessées. Seuls 39 corps ont pu être identifiés à ce stade.

L'incendie a été provoqué par l'explosion de bouteilles d'oxygène, selon une source sanitaire de la province de Dhi Qar, dont dépend la ville de Nassiriya. Ce scénario est une répétition à l'identique de la tragédie survenue en avril dernier dans un hôpital de Bagdad, qui avait fait plus de 80 morts.

13 juillet 2021, 14:28