Vatican News
Le Pape reçoit une délégation de Fidesco, le 20 mars 2021 Le Pape reçoit une délégation de Fidesco, le 20 mars 2021  (Vatican Media)

Le Pape reçoit en audience une délégation de Fidesco

Ce samedi matin, le Saint-Père a rencontré au Vatican une délégation de l’ONG catholique française Fidesco, qui fête cette année son quarantième anniversaire. Responsables et bénévoles ont été encouragés à persévérer sur la voie de la solidarité, «en demeurant enracinés dans la doctrine sociale de l’Église».

Adélaïde Patrignani – Cité du Vatican

40 ans au service de l’Église et du développement: pour célébrer cet anniversaire, 45 membres de Fidesco sont venus en pèlerinage auprès du tombeau des Apôtres et ont pu, ce samedi 20 mars, rencontrer le Pape François.  

Témoins de la tendresse du Christ

Dans son discours, le Saint-Père a d’abord rappelé en quoi consiste la mission de cette ONG française fondée par la Communauté de l’Emmanuel, qui envoie dans divers pays du monde des volontaires – célibataires, couples et familles – afin de servir quelques années des personnes parmi «les plus éloignés, moins fortunés, moins chanceux, moins dotés que vous, mais tout autant aimés de Dieu et revêtus de dignité».

Les volontaires mettent leurs compétences professionnelles au service de projets de développement ou d’actions humanitaires (dans des domaines variés tels que l'éducation, le logement, la santé, l'agriculture, etc.), mais la dimension spirituelle est tout aussi importante. François a donc invité ses hôtes, par leur vie de foi, «à conserver intact l’émerveillement, la fascination, l’enthousiasme de vivre l’Évangile de la fraternité». Il les a également remerciés «pour le témoignage qui est rendu au Christ venu sauver tout l’homme et tous les hommes», à travers une action de solidarité «orientée vers le développement intégral des personnes». «Je vous encourage à persévérer sur cette voie, en demeurant enracinés dans la doctrine sociale de l’Église», a lancé le Pape en redisant aussi l’importance du «témoignage de la tendresse et de la compassion».

Croissance humaine et spirituelle

Se référant plusieurs fois à son exhortation apostolique Evangelii Gaudium, le Souverain Pontife a salué cette participation des volontaires à «l’édification d’un monde plus beau, plus fraternel, plus évangélique», qui «fortifie l’Église dans sa mission de hâter l’instauration du Royaume de Dieu».

Il a enfin évoqué «la croissance personnelle» favorisée par un tel engagement, tant sur le plan spirituel qu’humain. La personne qui s’engage s’ouvre en effet «au monde et aux cultures»; elle réalise aussi une œuvre de miséricorde, trouvant ainsi «un chemin spirituel en réponse au don gratuit de Dieu». Cette expérience, a souligné François, se révèle bénéfique notamment pour les jeunes, qui en reviennent grandis «dans la foi et en humanité».

À l'issue de cette audience, deux membres de cette délégation, Tasnim Rasiwala, coordinatrice de projets, et Bertrand Carron, chef de la communication à Fidesco, nous ont confié leurs impressions:

Témoignages de Tasnim Rasiwala et Bertrand Carron de Fidesco
20 mars 2021, 12:13