Recherche

Vatican News

Le Pape prie pour ne pas oublier la Syrie martyrisée

Après la prière de l’angélus ce dimanche place Saint-Pierre, le Pape François a renouvelé son appel aux belligérants du conflit syrien à déposer les armes pour redonner un peu d’espoir à une population exténuée. Il a appelé la communauté internationale à s’engager pour la reconstruction du pays et de sa société.

Vatican News

«Il y a dix ans commençait le sanglant conflit en Syrie qui a causé une des plus graves catastrophes humanitaires de notre époque» : le Pape François a rappelé aux fidèles présents place Saint-Pierre pour la prière de l’angélus l’anniversaire du début de la guerre en Syrie. Les combats qui ont ravagé l’ensemble du pays ont provoqué «un nombre imprécis de morts et de blessés, des millions de réfugiés, des milliers de disparus, des destructions, des violences en tout genre et d’immenses souffrances pour toute la population, en particulier pour les plus vulnérables comme les enfants, les femmes et les personnes âgées» a-t-il décrit. Selon plusieurs bilans établis par l’ONU ou différentes ONG, près de 400 000 personnes ont perdu la vie au cour de ces dix dernières années à cause de la guerre.

 

Face à cette situation dramatique, le Saint-Père renouvelle son «appel sincère aux parties en conflit pour qu'elles fassent preuve de bonne volonté, afin qu'une lueur d'espoir s'ouvre pour la population épuisée». Il anticipe également l’après-guerre en interpellant la communauté internationale dont il espère «un engagement décisif et renouvelé, constructif et solidaire», «afin qu'une fois les armes déposées, le tissu social puisse être reconstitué et que la reconstruction et la reprise économique puissent commencer».

À l’issue de cet appel, le Pape a invité les fidèles à prier la Vierge pour que les nombreuses souffrances de la «Syrie aimée et martyrisée ne soient pas oubliées et pour que notre solidarité ravive l’espérance».

La guerre civile, à laquelle participent de nombreuses puissances étrangères et groupes djihadistes composés de membres venus du monde entier, a commencé par des manifestations le 15 mars 2011 avant de dégénérer en véritable conflit armé. 

14 mars 2021, 12:51

L'Angélus est une prière en mémoire du Mystère de l’Incarnation du Christ, récitée trois fois par jour : à six heures le matin, à midi et le soir vers dix-huit heures, au moment où sonne la cloche de l’Angélus. Son nom Angelus dérive du premier verset de la prière en latin : Angelus Domini nuntiavit Mariae. Elle consiste en une lecture brève de trois textes simples sur l’Incarnation du Christ, et la récitation de trois «Je vous salue Marie». Cette prière est récitée par le Pape tous les dimanches et les jours de fête à midi place Saint Pierre. Avant de réciter la prière, le Pape prononce un bref discours se référant aux Lectures du jour. Après la prière, il salue les pèlerins.

Entre Pâques et Pentecôte, l’Angélus cède sa place au Regina Coeli, une prière qui fait mémoire de la résurrection de Jésus Christ, et à la fine de laquelle le Gloria est récité trois fois.

Angelus / Regina Coeli récents

Tout lire >